Le secret des riches

Publié le 11/12/2011 à 13:47, mis à jour le 11/12/2011 à 14:03

Le secret des riches

Publié le 11/12/2011 à 13:47, mis à jour le 11/12/2011 à 14:03

Mêmes les personnes très aisées en termes de revenus n'arrivent souvent pas à amasser un capital significatif. Nous connaissons plusieurs professionnels qui gagnent beaucoup d'argent. Parmi eux, se retrouvent des médecins, des dentistes ou des agents en immobiliers. Il s'agit de gens très brillants et qui ont réussi financièrement. Pourtant, après bien des années de pratique, plusieurs d'entre eux peuvent difficilement être étiquetés de personnes ''riches''. Un médecin gagnant un salaire élevé ne peut pas se considérer riche s'il accumule une valeur nette de seulement deux millions de dollars à la fin de sa carrière. Dans bien des cas, cette accumulation proviendra d'actifs tangibles comme la maison et les résidences secondaires. Pourtant, le salaire engendré aurait permis potentiellement d'amasser des fortunes qui auraient pu facilement surpasser les 10M$. Avec seulement 2M$, les revenus seront probablement moins élevés à la retraite que durant la carrière.

Pour ceux qui ne souhaitent pas nécessairement atteindre la grande richesse, il existe de très bonnes raisons pour se constituer un capital minimum. Tout argent économisé peut servir en cas d'urgence, pour soi ou pour aider un parent ou un ami. Il n'est pas nécessaire de posséder des millions de dollars pour bénéficier de la magie des intérêts composés! Si suffisamment de gens dans notre société modifiaient leur comportement en matière de finances, nous assisterions très probablement à une réduction des écarts entre les riches et les pauvres. À long terme, nous obtiendrions un plus grand nombre de personnes contribuant aux impôts de la société, et ainsi il en résulterait davantage d'argent pour aider les gens qui, malgré toute leur bonne volonté, n'arrivent pas à se constituer un capital minimum.

À propos de ce blogue

Patrick Thénière et Rémy Morel sont associés et gestionnaires de portefeuille chez Barrage Capital, une firme montréalaise de gestion d'actifs. www.barragecapital.com

Les investigateurs financiers

Blogues similaires

Encore trop tôt pour sauter dans l’arène

Édition du 14 Juin 2023 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. Les banques canadiennes pourraient rester sur le banc des pénalités quelque temps encore.

Bourse: vers trois ou quatre baisses de taux de la Banque du Canada

17/05/2024 | Denis Lalonde

BALADO. La Banque du Canada réduira son taux directeur à 3 ou 4 reprises d'ici décembre, selon Sébastien Mc Mahon.