Le secret des riches

Publié le 11/12/2011 à 13:47, mis à jour le 11/12/2011 à 14:03

Le secret des riches

Publié le 11/12/2011 à 13:47, mis à jour le 11/12/2011 à 14:03

Pour accumuler le premier million de dollars, 37 ans seront nécessaires. Par contre, les premiers 500 000$ exigeront 30 ans, ce qui signifie que du moment que ce montant est atteint, on doit attendre seulement un autre 7 ans avant d'atteindre le million. Comme on peut le constater, un important phénomène d'accélération se met en marche lorsque l'on investit. Les efforts pour économiser devront être concentrés surtout dans les premières années, car la magie des intérêts composés accomplira des miracles par la suite. Ce principe fascine à un point tel que certains prétendent qu'Albert Einstein aurait cité ce phénomène comme étant la plus grande force de l'univers (il ne s'agit que d'une rumeur, cependant).

Le mouvement Occupy Wall Street a décrié à maintes reprises l'écart grandissant entre les riches et les pauvres. Certes, beaucoup de dirigeants de société gagnent des salaires démesurés, mais comme ce sont principalement les actionnaires qui en défraient les coûts, cette folie des rémunérations exagérées n'affectent pas directement les classes les plus pauvres. Par conséquent, à défaut de réussir à ramener les salaires à des niveaux raisonnables, on peut tenter de profiter soi-même de la magie des intérêts composés.

Pour bien des gens, l'atteinte d'un montant assez substantiel constitue un but ultime en soi. Le principe des intérêts composés, quant à lui, dicte que l'accumulation d'un certain montant sert de tremplin pour l'atteinte d'un montant plus élevé. Pour une personne riche, 100M$ peut simplement constituer le capital nécessaire pour créer le prochain 100M$. Plusieurs lecteurs argumenteront à l'effet qu'il n'est point nécessaire d'amasser de telles sommes pour être heureux ou pour s'offrir une belle vie. Nous sommes tout à fait d'accord. Les rêves et les objectifs diffèrent d'un individu à l'autre.

Le principe des intérêts composés aide simplement à comprendre pourquoi il est crucial de se constituer un capital de base. Contrairement à ce que l'on peut penser, un important pourcentage de la population dispose des moyens financiers nécessaires pour y arriver à long terme. Cependant, par manque de patience ou manque de compréhension du principe, on peut s'imaginer qu'amasser une certaine somme demeure impossible. Un certain effort doit être déployé au début, particulièrement durant les dix premières années. Néanmoins, l'argument à l'effet qu'il faut profiter de la vie, ou encore le fait qu'on n'emporte point notre argent avec nous à notre décès constitue trop souvent un frein important au démarrage de la constitution d'un certain capital. Pourtant, nous savons tous que nous devons économiser pour la retraite de toute façon. Un individu qui accumule un simple 100 000$ engendrera 5000$ d'économies supplémentaires avec seulement 5% de rendements. Que préfère-t-on? Avoir à toujours travailler pour créer ces 5000$, ou laisser son capital le faire pour soi?

Blogues similaires

Encore trop tôt pour sauter dans l’arène

Édition du 14 Juin 2023 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. Les banques canadiennes pourraient rester sur le banc des pénalités quelque temps encore.

Bourse: vers trois ou quatre baisses de taux de la Banque du Canada

17/05/2024 | Denis Lalonde

BALADO. La Banque du Canada réduira son taux directeur à 3 ou 4 reprises d'ici décembre, selon Sébastien Mc Mahon.