Le risque de Flaherty

Publié le 16/02/2010 à 10:49

Le risque de Flaherty

Publié le 16/02/2010 à 10:49

BLOGUE.

M. Flaherty, le ministre des finances du Canada, vient d'imposer des restrictions pour limiter les emprunts sur l'immobilier. Et nous sommes bien d'accord!

Mais il sera intéressant de voir comment réagira la population si le prix des immeubles est affecté dans les prochains mois. Il existe beaucoup d'investisseurs qui pensent que l'immobilier n'est pas cher au Canada. Et les bonnes performances passées n'aident pas à atténuer cette croyance : la bourse déçoit, avec son horrible chute de 2008, et les taux d'intérêt n'offrent pas de revenus raisonnables pour ceux qui ne voudraient pas prendre de risques. Alors, quoi de plus naturel que de se tourner vers l'immobilier?

 Aux États-Unis, le gouvernement a souvent été blâmé pour n'avoir rien fait pour prévenir la bulle immobilière. Aujourd'hui, M. Flaherty a fait un pas dans la bonne direction. Espérons seulement qu'il ne sera pas blâmé pour avoir été l'instigateur d'une correction immobilière si jamais nous en vivions une en 2010! Si un tel scénario survient, nous comprendrons mieux pourquoi le gouvernement américain avait préféré de ne pas prendre ce risque!

Qui plus est, les restrictions imposées ne sont pas très sévères. Si l'immobilier se comporte différemment dans les mois qui suivent, il pourrait s'agir d'une simple coïncidence. Si les ménages canadiens sont aussi endettés qu'on le dit un peu partout, un retour à la norme serait tout à fait normal.

 

À propos de ce blogue

Patrick Thénière et Rémy Morel sont associés et gestionnaires de portefeuille chez Barrage Capital, une firme montréalaise de gestion d'actifs. www.barragecapital.com

Les investigateurs financiers
Sujets liés

Bourse

Blogues similaires

Que disent l'emploi et d'autres signaux pour la suite en Bourse?

BLOGUE. L'emploi est un indicateur contraire parce que le chômage ne peut que s'améliorer après une récession.

Bourse: la sous-performance des titres à petite capitalisation tire à sa fin

03/07/2020 | Denis Lalonde

BALADO. À la sortie des corrections, les rendements potentiels des titres à petite capitalisation sont importants.