Le bon côté des saisies immobilières

Publié le 10/02/2011 à 11:38, mis à jour le 10/02/2011 à 12:03

Le bon côté des saisies immobilières

Publié le 10/02/2011 à 11:38, mis à jour le 10/02/2011 à 12:03

© Alterfalter | Dreamstime.com

BLOGUE.

Durant le dernier trimestre de 2010, la valeur médiane des maisons aux États-Unis a chuté de 2,6%, atteignant les 175 200$. Au 31 décembre 2010, 27% des propriétaires de maison détenant une hypothèque doivent composer avec une valeur nette négative, où la valeur de leur propriété est inférieure au montant dû sur l'hypothèque. Il s'agit donc de près de 16 millions de maisons!

De tels chiffres ont de quoi apeurer les investisseurs. Un pessimisme intarissable s'est installé dans l'esprit de ces derniers. Mais existe-t-il également un côté positif à ces statistiques négatives?

Lorsque le prix des maisons diminue, l'accessibilité à la propriété s'accroît. Quand une maison est reprise par la banque, le débiteur est souvent libéré de sa dette. Dans certains états, le seul fait de quitter sa demeure dégage l'emprunteur de son fardeau financier. Pour les autres, la faillite s'avère une possibilité. Dans les deux cas, nous y voyons simplement un transfert des passifs des propriétaires de maisons vers les banques. Ces dernières doivent absorber ces pertes.

À propos de ce blogue

Patrick Thénière et Rémy Morel sont associés et gestionnaires de portefeuille chez Barrage Capital, une firme montréalaise de gestion d'actifs. www.barragecapital.com

Les investigateurs financiers

Blogues similaires

Bourse: à la recherche du «nouveau normal»

ANALYSE. En attendant la Fed le 21 septembre, le duel entre l'inflation et l'économie soulève des débats.

Bourse: l'inversion de la courbe des taux d'intérêt envoie un signal clair

05/08/2022 | Denis Lalonde

BALADO. Cela envoie le signal que l'économie américaine se dirige vers une récession, si ce n'est pas déjà fait.