La situation des banques est différente de 2008

Publié le 26/08/2011 à 00:39, mis à jour le 26/08/2011 à 09:53

La situation des banques est différente de 2008

Publié le 26/08/2011 à 00:39, mis à jour le 26/08/2011 à 09:53

© Tommason | Dreamstime.com

BLOGUE.

Le moindre que l'on puisse dire, c'est que les investisseurs américains expriment de fortes craintes envers la bourse ces dernières semaines. On redoute un retour à la récession. Mais par-dessus tout, on veut éviter de revivre le cauchemar de 2008. Qu'en est-il des grandes banques? Est-ce que la situation s'est améliorée depuis la crise?

Afin de se faire une idée rapide, on peut simplement regarder l'évolution d'un ratio de levier que nous utilisons, mais qui ne constitue pas un ratio officiel. Il s'agit des prêts que l'on divise par l'équité de la banque. Plus le ratio est élevé, plus le risque est également élevé. Par exemple, si le ratio s'élève à 15, une simple perte de 6,7% de ces prêts s'avère suffisante pour enrayer tout l'équité. Pour ce calcul, on utilise 1 divisé par le ratio (1/15).

Voici le ratio de quelques banques importantes* :



2006 2011
M&T Bank
13,8 12,8
Wells Fargo
9,2 7,3
Bank of America 12,2 7,2
US Bancorp
15,1 11
Citigroup
9,7 4,3

*L'achalandage, les actifs intangibles présentés au bilan ainsi que les actions privilégiées sont retranchées de l'équité. Les prêts sont nets des réserves pour pertes.

Bien sûr, ces ratios ne sont pas précis. Par exemple, les droits de services d'hypothèques constituent une certaine forme d'intangible, et pourrait réduire l'équité. Certains ratios se retrouveraient ainsi plus élevés. Cependant, les ajustements qui pourraient être effectués pour 2011 vaudraient aussi bien pour 2006. Par conséquent, on peut se fier sur le fait qu'aujourd'hui, les banques sont en bien meilleure posture pour affronter une crise qu'en 2006.

Blogues similaires

La Bourse ballotée entre deux maux, à mi-année

Mis à jour le 23/06/2022 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Après le choc de l'inflation, le spectre d'une récession remanie les pions en Bourse.

Bourse: 90% du succès, c'est de ne pas vendre dans les baisses, dit François Rochon

24/06/2022 | Denis Lalonde

BALADO. Les reculs des marchés boursiers jumelés à l'inflation mettent la patience des investisseurs à rude épreuve.