La chute d'un titre et la décision de vendre

Publié le 17/02/2011 à 10:43, mis à jour le 17/02/2011 à 15:45

La chute d'un titre et la décision de vendre

Publié le 17/02/2011 à 10:43, mis à jour le 17/02/2011 à 15:45

© Robertlamphoto | Dreamstime.com

BLOGUE

Lorsque nous assistons à la chute d'un titre en portefeuille, nous devons souvent réévaluer la valeur intrinsèque de l'entreprise sous-jacente. Par exemple, le titre X a été acquis à 10$, et s'effondra à 7$. Si votre estimé de l'entreprise reste intact, vous devriez normalement racheter des actions. Cependant, si vous êtes témoin d'une détérioration évidente de son bilan ou de son modèle d'affaires, vous devriez plutôt vendre votre position.

L'erreur classique observée chez bien des investisseurs consiste à prier pour récupérer leur mise. On se promet secrètement de vendre lorsque le titre reviendra au prix d'achat initial. Il s'agit du phénomène de l'ancrage, et ce dernier s'avère nocif pour les rendements à long terme.

Mais qu'en est-il d'un prix qui chute en ''tandem'' avec la valeur intrinsèque? Voici un exemple pertinent : First South Bancorp (FSBK-Q) . Les actions ont été acquises à un coût moyen de 10,00$.  Bien que cette banque détenait sur son bilan un pourcentage important de prêts commerciaux en Caroline du Nord, tout semblait sous contrôle. Les réserves de la banque permettaient d'absorber des pertes imprévues. Cependant, la situation s'est détériorée rapidement. Le taux de mauvais prêts a grimpé subitement, passant de 4 à 8%.

À propos de ce blogue

Patrick Thénière et Rémy Morel sont associés et gestionnaires de portefeuille chez Barrage Capital, une firme montréalaise de gestion d'actifs. www.barragecapital.com

Les investigateurs financiers

Blogues similaires

Bourse: à la recherche du «nouveau normal»

ANALYSE. En attendant la Fed le 21 septembre, le duel entre l'inflation et l'économie soulève des débats.

Bourse: l'inversion de la courbe des taux d'intérêt envoie un signal clair

05/08/2022 | Denis Lalonde

BALADO. Cela envoie le signal que l'économie américaine se dirige vers une récession, si ce n'est pas déjà fait.