L'impact négatif des rachats d'actions

Publié le 13/01/2013 à 12:33, mis à jour le 13/01/2013 à 14:21

L'impact négatif des rachats d'actions

Publié le 13/01/2013 à 12:33, mis à jour le 13/01/2013 à 14:21

Bien entendu, si Moody's était devenue déficitaire, la situation serait devenue catastrophique. On peut constater facilement pourquoi un rachat d'actions agressif augmente les risques financiers. Dans d'autres cas, un rachat effectué avec régularité gardera à l'écart bien des déroutes de la part de la direction. En effet, lorsque d'importantes liquidités s'accumulent, on peut être tenté de procéder à des acquisitions ou de diversifier dans d'autres domaines dans l'unique but de faire croître la société. Ces situations amènent trop souvent de nouveaux risques inutiles. 

Les investisseurs doivent donc porter une attention particulière aux impacts des rachats. Ces derniers doivent être utilisés avec modération. Certaines entreprises s'en sortent bien. C'est le cas d'ailleurs de Autozone (AZO-N, voir historique de 10 ans), mais pas de Sears Holdings (SHLD-Q, voir historique de 10 ans)!

Blogues similaires

Bourse: à la recherche du «nouveau normal»

ANALYSE. En attendant la Fed le 21 septembre, le duel entre l'inflation et l'économie soulève des débats.

Bourse: le temps de miser sur l'industrie automobile?

12/08/2022 | Denis Lalonde

BALADO. Les titres boursiers des constructeurs automobiles ont été lourdement affectés par la COVID-19.