Investir à long terme, malgré l'incertitude

Publié le 11/01/2019 à 14:07

Investir à long terme, malgré l'incertitude

Publié le 11/01/2019 à 14:07

Warren Buffett.

Warren Buffett. (Photo: Getty)

BLOGUE INVITÉ. Les marchés ont été décevants en 2018. Le S&P 500 a procuré un rendement de -4,75% (incluant les dividendes) tandis que le S&P/TSX a fait pire à -8,85% (incluant les dividendes). Nous entrons dans la nouvelle année avec l’incertitude des guerres commerciales et une volatilité persistante. Dans ce contexte, il est important de nous rappeler de penser à long terme, au-delà de 2019 et des années à venir. Comme toujours, le professeur Warren Buffett peut nous guider à ce sujet.

L’année dernière, lors de la réunion annuelle de Berkshire Hathaway à Omaha, M. Buffett a débuté par une courte présentation dans laquelle il demandait au public de deviner la valeur en 2018 de 10 000 dollars investis sur le marché boursier américain en 1942. La réponse... 51 millions de dollars!! Non, ce n'était pas une faute de frappe. Évidemment, la foule fut très surprise de la réponse. Toute cette richesse a été obtenue en achetant un échantillon de l'industrie américaine, le S&P 500, et ce en évitant de paniquer lorsque les choses se sont compliquées.

Pour illustrer davantage l’exemple précédent, faisons l’expérience suivante. Imaginez que nous sommes en 1942 et que nous puissions voir l'avenir, mais seulement les événements de natures négatives sur le point d’arriver. S’en suivront le reste de la Seconde Guerre mondiale qui culminera à Hiroshima et Nagasaki, la crise des missiles cubains, la guerre du Vietnam, les attentats du World Trade Center, la crise financière de 2008, et j’en passe. Ceci est un tout petit échantillon des événements des 75 dernières années. Souhaiterions-nous investir 10 000 dollars avec de telles prévisions négatives en tête? Probablement pas. Toutefois en supposant que l'ingéniosité humaine et le système capitaliste fonctionnent continuellement en arrière-plan, nous aurions eu raison de croire en des résultats positifs.

Il est vrai que les risques existent toujours. Il faut avancer avec prudence, mais vendre tous ses titres au moindre signe de difficulté est la recette de l’échec. Bien qu’imparfait, le capitalisme peut fonctionner à travers les pires épisodes, et un des moyens pour participer consiste à investir à long terme sur le marché boursier par le biais de sociétés dotées de modèles économiques solides. Bonne Année et Meilleurs Voeux pour 2019 et au-delà!

Patrick Thénière, CIM, Associé, Barrage Capital

Sur le même sujet

Pourquoi Buffett n'investit pas son encaisse?

BLOGUE INVITÉ. Le virage de 180 degrés de Warren Buffett a-t-il une explication?

Bourse: les liquidités, la meilleure arme pour passer à travers la crise

24/04/2020 | Denis Lalonde

BALADO. Qu'ont en commun Apple, Alphabet (Google), Microsoft et Berkshire Hathaway?

Blogues similaires

Il y a toujours des raisons de garder espoir

BLOGUE. La Bourse s'offre un deuxième mois fort rentable grâce aux largesses monétaires.Les indicateurs se contredisent.

Banques: de bonnes notes pour la Royale, la Nationale, la TD et la CIBC

29/05/2020 | Denis Lalonde

BALADO. BMO et la Scotia font moins bonne figure, dit Steve Bélisle, de Gestion de placements Manuvie.