Immobilier canadien et français : des similitudes?

Publié le 02/05/2012 à 11:18, mis à jour le 02/05/2012 à 13:03

Immobilier canadien et français : des similitudes?

Publié le 02/05/2012 à 11:18, mis à jour le 02/05/2012 à 13:03

© Larry Jordan | Dreamstime.com

BLOGUE.

Le blogue suivant (cliquer ici) trace un bilan plutôt inquiétant concernant l'immobilier français. L'indice du prix des logements aurait atteint des niveaux très élevés. Autrement dit, l'écart entre le prix des habitations et les revenus des ménage s'est accrû pour atteindre des niveaux records. 

Selon ce blogue, la bulle immobilière qui sévissait en France en 2008 n'a pas éclaté. L'intervention de l'état et les très bas taux d'intérêts sont suffi pour entretenir artificiellement des niveaux de prix élevés. N'est-ce pas là un scénario familier? Nous estimons que ce constat reflète également la situation du Canada. 

Toujours dans ce même blogue, on établit une comparaison entre différents pays en empruntant des données fournies par la publication ''The Economist''.  Quelle surprise! Le Canada se situe juste au-dessus de la France, affichant une surévaluation de son immoblier de 54%. 

Il nous apparaît de plus en plus évident que de pénibles conséquences sont à prévoir. La France affiche un taux d'endettement qui ne cesse de croître. Actuellement, on discute surtout de l'Espagne, mais son tour viendra. Si le pays avait passé à travers une crise immobilière comme les États-Unis, le coup à venir constituerait une menace bien moins lourde de conséquences. Or, on risque d'assister à de sérieux problèmes financiers au pays, en même temps qu'un effondrement du prix des habitations. Autrement dit, les revenus fonciers et toutes les retombées qui en découlent risquent de diminuer au moment où le gouvernement aura le plus besoin d'argent. 

Êtes-vous fatigué d'entendre parler de l'Europe? Patience! Ce n'est que le début! Peut-être entendrons-nous également parler du Canada dans les quelques années à venir. 

 

Blogues similaires

La Bourse toujours aussi ambivalente

BLOGUE. L'emploi rassure tout comme la Fed, mais tous les yeux sont fixés sur la visite de Liu He à Washington.

Bourse: que faire avec le titre de Netflix?

18/10/2019 | Denis Lalonde

BALADO. Avec l'arrivée imminente de services comme Disney+ et AppleTV+, est-il encore temps d'acheter Netflix?