Dépenser en fonction des actifs, non des revenus

Publié le 04/06/2014 à 14:37

Dépenser en fonction des actifs, non des revenus

Publié le 04/06/2014 à 14:37

Vous rêvez d'acquérir une voiture de luxe à 60 000$? Vous vous demandez s'il serait raisonnable pour vous d'acheter une grande propriété? Certes, par le biais de l'emprunt et du crédit, il s'avère assez aisé de se qualifier pour obtenir à peu près tout ce que l'on veut. Toutefois, comment savoir si vous pouvez considérer que vous avez les moyens financiers pour réaliser votre désir?

La plupart des gens adoptent un budget en fonction de leurs revenus. Ainsi, une famille qui bénéficie de deux salaires de 100 000$ épousera probablement un style de vie reflétant l'aisance financière. Le problème réside dans l'expectative systématique d'un revenu et d'une santé constants dans le temps. Autrement dit, le budget familial suit l'évolution des salaires, et rend le ménage totalement dépendant de celui-ci, peu importe les revenus engendrés. Or, une simple perte d'emploi menacera les finances du foyer, à court et à moyen terme.

Nous avons été témoins il y a bien des années du cas extrême d'un représentant d'une compagnie manufacturière qui était rémunéré à la commission. Suite à une vente d'envergure à un important client, il s'attendait à percevoir un généreux montant. Il se hâta donc d'acquérir une voiture dispendieuse, en guise de récompense personnelle pour le bon travail accompli. 

Une vente qui n'aboutit pas comme prévu

À propos de ce blogue

Patrick Thénière et Rémy Morel sont associés et gestionnaires de portefeuille chez Barrage Capital, une firme montréalaise de gestion d'actifs. www.barragecapital.com

Les investigateurs financiers

Blogues similaires

Un rentrée boursière empreinte d’optimisme nerveux

Édition du 08 Septembre 2021 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. Même si sept mois consécutifs de gains pour les grands indices canadien et américains et ...

Bombardier et Groupe MTY de retour au sein du S&P/TSX, est-ce si positif?

17/09/2021 | Denis Lalonde

BALADO. Bombardier et MTY feront un retour dans l'indice phare de la Bourse de Toronto, le S&P/TSX, le 20 septembre.