Beaucoup d'aubaines pour les investisseurs!

Publié le 30/01/2016 à 21:36

Beaucoup d'aubaines pour les investisseurs!

Publié le 30/01/2016 à 21:36

(Illustration: Shutterstock)

Durant l’année 2015, nous avons acquis des titres que nous jugions sous-évalués par rapport à leur valeur intrinsèque. Alors que l’année avançait, nous avons assisté à un phénomène plutôt frustrant pour les investisseurs «valeur» que nous sommes: les titres se transigeant à prix d’aubaine continuèrent de céder du terrain, alors que beaucoup de ceux que nous estimions surévalués ont grimpé encore plus haut. Résultat? Chaque fois que cela se produit, les aubaines deviennent nettement plus intéressantes, autant sur le plan absolu que relatif.


Malheureusement, il nous est impossible de déterminer quand le vent tournera. Tant et aussi longtemps que les investisseurs nerveux resteront désireux de vendre leurs titres à des prix toujours plus bas, le rebond fort attendu ne se manifestera pas. Heureusement pour nous, il n’existe pas de limite de temps pour avoir raison. C’est pourquoi nous jugeons que tout actionnaire doit prévoir un horizon d’au moins trois ans, préférablement cinq, lorsqu’il confie ses avoirs à la Bourse.


Il y a quelques mois, un individu nous exprima ses craintes face aux marchés, en nous disant que le temps n’était point propice pour investir. Il désirait donc attendre. À priori, nous pourrions en conclure qu’il avait vu juste. Les marchés ont fondu davantage depuis. Toutefois, vous devinerez qu’il n’en profite point pour acheter aux prix d’aujourd’hui. Allons même plus loin: si les marchés poursuivaient leur chute, il ne saisirait pas les opportunités en or à sa disposition. Cette inaction découle du même processus qui lui dicta de ne pas investir cet automne. Comme sa principale source d’information repose dans les nouvelles économiques qui circulent un peu partout, on comprend qu’il sera tenté d’agir uniquement lorsque les manchettes négatives se seront apaisées pendant un certain temps.


Les titres se négocieront-ils à des prix beaucoup plus élevés lorsque ce merveilleux moment surviendra? Poser la question, c’est y répondre. Les investisseurs qui vendent actuellement certains titres à des prix attrayants souhaiteront certainement revenir à la Bourse lorsque le ciel sera le moindrement dégagé. Dans notre annuelle de 2015 (cliquer ici pour y accéder), nous discutions de plusieurs de nos titres en portefeuille, dont IBM (NY, IBM), General Motors (NY, GM), Apple (NY, AAPL) ainsi que de quelques autres.


Pour conclure, nous ne pouvons prédire ce qui adviendra de l’économie mondiale dans les mois à venir. Nous savons toutefois que lorsque le beau temps viendra, les nuages qui se seront dissipés auront emporté les aubaines avec eux!


Au sujet des auteurs du blogue: Patrick Thénière et Rémy Morel sont analystes financiers et propriétaires de Barrage Capital, une firme montréalaise de gestion d'actifs. www.barragecapital.com

À propos de ce blogue

Patrick Thénière et Rémy Morel sont associés et gestionnaires de portefeuille chez Barrage Capital, une firme montréalaise de gestion d'actifs. www.barragecapital.com

Les investigateurs financiers
Sujets liés

Bourse

Sur le même sujet

Blogues similaires

Bourse: mieux vaut parfois ne rien faire

Mis à jour le 25/05/2019 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Les conseils affluent en pleine guerre commerciale. Même les pros ne savent pas sur quel pied danser.