Avis aux investisseurs ''éthiques''

Publié le 25/10/2010 à 13:30, mis à jour le 25/10/2010 à 16:14

Avis aux investisseurs ''éthiques''

Publié le 25/10/2010 à 13:30, mis à jour le 25/10/2010 à 16:14

BLOGUE.

Si vous êtes un investisseur consciencieux, qui souhaite éviter d'encourager les activités jugées être contraires à l'éthique, vous vous intéressez peut-être aux investissements socialement responsables.

 Quoi de plus compréhensible que de vouloir éviter les entreprises dont on désapprouve le comportement? Cependant, est-ce que l'on obtient réellement le résultat recherché?

Un article du site ''Infometrics'' répond à la question en ces termes (traduit de l'anglais) : ''Le boycott de produits non éthiques par les consommateurs affectent les profits des entreprises. Mais des doutes subsistent quant à l'efficacité du boycott d'un investissement dans de telles entreprises. Le virage des investisseurs vers des entreprises responsables socialement ne change point le total des capitaux disponibles, et les capitaux sont fongibles. Si les revenus d'une entreprise au comportement irresponsable demeurent intacts, sa valeur intrinsèque ne change pas. Et il existera toujours des investisseurs amoraux désireux de fournir le financement pour des entreprises qui se transigent à bas prix.''

En gros, on dit que si un investisseur se garde d'investir dan une telle entreprise, l'émetteur n'a qu'à baisser le prix et un autre investisseur dont l'appât du gain est supérieur à ses valeurs morales prendra le relais.

Cependant, nous irions plus loin. Prenons l'exemple de Monsanto (MON-N). Vous avez vu un reportage négatif à leur sujet, et vous décidez donc de vous assurer de ne pas posséder ce titre dans un de vos fonds mutuels. Vous allez plus loin en parlant de ce titre à votre entourage, afin qu'il procède à la même vérification. Si un nombre important de personnes agissent comme vous, que risque-t-il de se passer? 

Et oui, le titre devrait baisser. Or, un problème important se pose : chaque fois qu'un investisseur aux valeurs morales élevées vend, un autre pour qui les mêmes valeurs sont moins importantes achète...à plus bas prix! Et surtout : l'entreprise rachète ses actions à meilleur prix! Par conséquent, non seulement l'effet souhaité ne se réalise point, mais en plus, vous contribuez à l'enrichissement à long terme des actionnaires qui restent (Monsanto a racheté pour 500M$ de ses actions au dernier trimestre).

Autrement dit, le boycott de ce genre de titre ne peut pas fonctionner pour une entreprise qui n'a pas besoin de capitaux. Que faire alors? Peut-on exercer une quelconque influence? Et bien oui, mais pas du côté des investisseurs!

Pour affecter l'entreprise, il faut s'attaquer aux profits. On doit alors s'informer afin de connaître quels produits à éviter en tant que consommateurs. Discuter de la compagnie autour de soi peut aussi produire une différence si notre comportement est imité.

Retenons que le profit provient des consommateurs, et non des investisseurs. Éviter le titre d'une entreprise en tant qu'investisseur ne fait que déplacer le profit vers un autre investisseur! 

À propos de ce blogue

Patrick Thénière et Rémy Morel sont associés et gestionnaires de portefeuille chez Barrage Capital, une firme montréalaise de gestion d'actifs. www.barragecapital.com

Les investigateurs financiers

Blogues similaires

Encore trop tôt pour sauter dans l’arène

Édition du 14 Juin 2023 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. Les banques canadiennes pourraient rester sur le banc des pénalités quelque temps encore.

Bourse: Nvidia a pulvérisé les attentes, mais quelle sera la suite?

23/02/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Après un gain d'environ 240% sur un an, est-il trop tard pour investir dans le titre de Nvidia?