Avantage concurrentiel (partie 3): les effets du réseau

Publié le 26/04/2019 à 11:52

Avantage concurrentiel (partie 3): les effets du réseau

Publié le 26/04/2019 à 11:52

Un globe terrestre dans le creux d'une main, avec des points de réseau.

(Photo: 123RF)

BLOGUE INVITÉ. À la base, les civilisations sont organisées sous forme de réseaux. Les humains ont toujours cherché des moyens rapides et efficaces pour communiquer sur ces réseaux. Les premiers dessins dans les cavernes, les routes de l’Empire romain, le téléphone d’Alexander Graham Bell et l’Internet d’aujourd’hui montrent qu’une communication efficace a toujours été une partie importante d’une civilisation.

Alors, qu'est-ce que tout cela a à voir avec les avantages concurrentiels et le fait d'être un bon investisseur? Un effet de réseau se produit lorsque la valeur d'un bien ou service augmente avec l’ajout d’un nouvel utilisateur. Comme la société dispose maintenant du plus grand réseau de communication de tous les temps avec Internet, il est logique que plusieurs entreprises l’aient utilisé pour se doter de puissants effets de réseau.

Prenons Facebook par exemple, la compagnie a su tirer avantage de la puissance d'Internet pour développer ses activités à hauteur de 2,3 milliards d'utilisateurs actifs par mois. C'est souvent le moyen le plus simple pour rester en contact avec des amis ou la famille qui résident dans des endroits lointains. Plus de 90 millions d’entreprises utilisent désormais au moins un produit Facebook pour rester en contact avec leurs clients. Avec toutes ces données, la société a construit une plateforme publicitaire solide qui compte désormais 7 millions d’annonceurs-utilisateurs. Tout cela procure à Facebook un fort avantage concurrentiel avec des marges d’exploitation enviables de 45%. Certes, avec autant de pouvoir, viennent de grandes responsabilités et depuis le scandale de Cambridge Analytica de l’an dernier, Facebook doit investir davantage en sécurité.

Les effets de réseau sont généralement créés et maintenus par un «cycle vertueux». Prenons l’exemple de Uber & Lyft, qui font actuellement les manchettes en raison de leurs introductions en Bourse. Les deux entreprises ont davantage de passagers parce que leurs plateformes ont aussi plus de conducteurs. Inversement, les conducteurs utilisent la plateforme, car il y a aussi plus de passagers à transporter. Cette boucle positive permet aux deux sociétés de dominer l’industrie du covoiturage.

Étant donné que les utilisateurs du réseau permettent aux entreprises d’atteindre une position concurrentielle dominante, les entreprises doivent veiller à ne pas en abuser et constamment offrir aux utilisateurs une expérience exceptionnelle. Vous vous souvenez de Myspace? Ou des téléphones fixes à la maison? Il y avait un certain effet de réseau, mais ils ont été remplacés depuis, en totalité ou en partie, par de meilleurs services.

Voilà donc notre série en 3 parties (partie 1 et partie 2) sur les avantages concurrentiels. Il est bien de garder ces sources à l’esprit lorsqu’on étudie le marché boursier afin de trouver les meilleures entreprises disponibles.

Patrick Thénière, CIM, Associé Barrage Capital

 

Blogues similaires

Le vent tourne-t-il en Bourse?

BLOGUE. Un seizième record pour le S&P 500 cette année suscite encore la méfiance.

L'évaluation des investissements responsables relève du Far West

15/11/2019 | Denis Lalonde

BALADO.Les investissements responsables sont là pour durer mais leur évaluation relève du Far West, dit François Bourdon