AIG : l'action ou le bon de souscription?

Publié le 09/06/2014 à 12:29

AIG : l'action ou le bon de souscription?

Publié le 09/06/2014 à 12:29

Les bons de souscription, tout comme les produits dérivés, comportent un effet levier qui magnifie le rendement. C'est pourquoi nous préférons comparer le bon à un emprunt. Comme il s'avère possible de reproduire le même effet levier à l'aide d'un prêt, il nous semble naturel de tenter de découvrir le coût de l'option en termes de taux d'intérêts ''équivalents''. Le calcul peut sembler complexe, mais en réalité, il ramène simplement le prix de l'option à des données faciles à interpréter. Prenez note que nous avons utilisé les données disponibles à la fermeture de la Bourse vendredi dernier. 

Sachant que le prix d'exercice du bon est fixé à 45$, que la date d'échéance est en janvier 2021 et que le prix en Bourse s'élève à 25,68$ pour le bon et 55,29$ pour l'action, nous obtenons une valeur temps de 15,39$ et une valeur intrinsèque de 10,29$. Cette dernière correspond au ''capital'' à investir, alors que les 15,39$ constituent les ''intérêts'' à payer dans le temps, et ce, sur un prêt de 45$ (prix d'exercice). 

Comme il reste environ 6,66 ans à courir avant l'échéance du bon, on paie un intérêt moyen de 2,31$ par an (15,39$ / 6,66). Autrement dit, pour calquer le bon avec un prêt conventionnel, il suffit d'investir 10,29$ par action et d'emprunter 45$ par action. Le débours total n'est que de 10,29$, et les intérêts seront payés sur les 45$ empruntés au fil du temps. 

Avec seulement ces quelques données, on obtient un taux annuel de 5,1%. Toutefois, quelques ajustements s'avèrent nécessaires. Par exemple, le bon ne permet pas de recevoir les dividendes normalement versés sur les actions. Or, celui-ci doit être calculé sur le prix d'exercice, et il en résulte un coût d'intérêts équivalents total de 6,2% par an. 

Deuxièmement, dans le cas du bon, nous disons que la valeur temps correspondait à 15,39$. Comme nous le comparons aux intérêts à verser dans le temps, nous devrions normalement calculer le coût d'opportunité en fonction du taux de rendement espéré du portefeuille. Par exemple, si l'on s'attend à générer un rendement annuel de 10%, le fait de verser les intérêts totaux immédiatement au début (15,39$) amène le coût total des intérêts annuels à 8,6%. 

Un autre élément qui complexifie l'évaluation du bon

À propos de ce blogue

Patrick Thénière et Rémy Morel sont associés et gestionnaires de portefeuille chez Barrage Capital, une firme montréalaise de gestion d'actifs. www.barragecapital.com

Les investigateurs financiers

Blogues similaires

Un rentrée boursière empreinte d’optimisme nerveux

Édition du 08 Septembre 2021 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. Même si sept mois consécutifs de gains pour les grands indices canadien et américains et ...

Bombardier et Groupe MTY de retour au sein du S&P/TSX, est-ce si positif?

17/09/2021 | Denis Lalonde

BALADO. Bombardier et MTY feront un retour dans l'indice phare de la Bourse de Toronto, le S&P/TSX, le 20 septembre.