À la recherche de croissance dans un monde à faible croissance

Publié le 08/11/2019 à 14:01

À la recherche de croissance dans un monde à faible croissance

Publié le 08/11/2019 à 14:01

Des rendements qui baissent.

(Photo: 123RF)

BLOGUE INVITÉ. Au cours des dernières décennies, la croissance du PIB mondial a ralenti significativement. De 1960 à 1980, le PIB a augmenté de 11,1% par année, puis de 1980 à 2000, il a cru de 5,6% par année, pour finir au rythme de 5,2% par année de 2000 à 2020 (avec une estimation de 92,3 G$ pour 2020)*. La dette mondiale représente maintenant environ 320% du PIB mondial. Il est donc difficile de s’imaginer un retour à la croissance soutenue enregistrée durant les années après la Seconde Guerre mondiale.

Dans ce contexte morose, les investisseurs sont en droit de se demander où trouver la croissance. Trois types d’entreprises nous viennent rapidement à l’esprit, ce qui pourrait nous donner un peu d’espoir.

Le premier type de société où nous pouvons trouver la croissance est auprès des acquéreurs en série. Ces sociétés considèrent les acquisitions comme un élément essentiel de leur stratégie d'affaires. Au Québec, Alimentation Couche-Tard est l'exemple par excellence. Bien que la société ait dépensé plus de 11 milliards de dollars américains en acquisitions au cours de la dernière décennie, les achats ont été effectués à des prix raisonnables. Ajoutez à cela la croissance organique que bon nombre de leurs acquisitions ont maintenue et il est facile de comprendre pourquoi les revenus ont presque quadruplé au cours de la dernière décennie.

Le deuxième type de société que nous recherchons est celui qui prend des parts de marché en poursuivant le même but que les autres entreprises, mais d’une manière totalement différente. Dans ce domaine, il y a des sociétés comme Amazon, qui a adopté les ventes en ligne au lieu de vendre directement en magasin et qui a remplacé le stockage et le traitement de données par les services d'infonuagique AWS (Amazon Web Services).

Enfin, l’investisseur recherchant la croissance peut aller au-delà des frontières des marchés développés et regarder parmi les marchés émergents. Après tout, les États-Unis et le Canada étaient autrefois des marchés émergents! Cela aurait pu être le Japon et la Corée du Sud dans les années 70 et 80 comme ce l’est pour l'Inde et la Chine en ce moment. Avec les grandes populations entrant dans la classe moyenne, il y aura une grande croissance des biens et services offerts à ces populations, et ce même s'il faut être conscient des risques encourus.

Plus tôt cette année en réponse à une question sur l’endroit où investir pour obtenir de bons rendements dans un environnement avec de faibles taux d'intérêt, Charlie Munger, partenaire de Warren Buffett, a répondu avec amusement, «Mon conseil est que vous devez réduire vos attentes.»

Bien que nous soyons attentifs aux commentaires de M. Munger, nous poursuivons sans cesse la recherche sur les sociétés qui pourront croître sous différentes formes, soit par l’acquisition de parts de marché, soit par l’innovation et finalement nous nous aventurons aussi au-delà de nos frontières, parce qu’au bout du compte, comme l’a déjà mentionné Warren Buffett, c’est la croissance qui crée la valeur.

*Les rendements sont avant inflation.

Patrick Thénière, CIM, Associé Barrage Capital

 

Blogues similaires

La prochaine décennie surprendra encore

Édition du 22 Janvier 2020 | Dominique Beauchamp

CHRONIQUE. Il est bien tentant de faire des pronostics en début d'année, surtout que la fin d'une décennie se prête...

Les années électorales américaines sont habituellement bonnes pour la Bourse

24/01/2020 | Denis Lalonde

BALADO. Depuis 1928, le S&P 500 a généré un rendement moyen annuel de 9,5%, mais ça grimpe à 11,3% en année électorale.