Les coachs d’affaires, ça sert!

Publié le 07/12/2020 à 09:47

Les coachs d’affaires, ça sert!

Publié le 07/12/2020 à 09:47

«Mon opinion diverge dans l’association que vous faites entre ces gourous et les coachs d’affaires ou coachs de vie. [...] Vous faites des raccourcis graves et vous mettez plusieurs catégories d’intervenants dans le même panier», selon Gisèle Aubin, présidente d'ICF Québec. (Photo: Toa Heftiba pour Unsplash)

Un texte de Gisèle Aubin, présidente d'ICF Québec

 

M. Lambert, à la suite de votre chronique du 25 novembre dernier s’intitulant «Les coachs d’affaires, ça sert à quoi?», je tenais à vous répondre publiquement. À la lecture de vos propos, je constate que ce domaine d’expertise auquel j’ai dédié une portion de ma carrière comporte encore bien des secrets pour plusieurs, dont vous. Je me permets d’apporter quelques corrections.


Je partage votre avis qu’un entrepreneur est très souvent engagé dans un parcours sinueux. Il est vrai que d’être accompagné par des gens qualifiés est appréciable dans l’apprentissage de son rôle et l’acquisition de savoir-faire. Il va également sans dire que ce même entrepreneur aura besoin d’un appui financier fiable et solide. Ces énoncés sont incontestables. M. Lambert, vous faites ensuite référence à la malencontreuse réalité qu’est parfois celle de ceux qui sont à la recherche d’accompagnement : l’arrivée des « gourous » ou « faiseux de millionnaires ». Là aussi, je partage votre frustration et me désole de l’existence de ces intervenants. Toutefois, mon opinion diverge dans l’association que vous faites entre ces gourous et les coachs d’affaires ou coachs de vie. Dans vos propos, vous manquez de connaissance et de nuance. Vous faites des raccourcis graves et vous mettez plusieurs catégories d’intervenants dans le même panier. 

 

Le CA d’ICF Québec et moi avons comme mission de sensibiliser les Québécois et les Québécoises à l’importance de la certification dans le domaine du coaching. Les gens sérieusement intéressés à comprendre ce qu’est le coaching et qui font l’effort de consulter notre site sont en mesure de constater que cette certification est constituée de différents niveaux exigeant respectivement 100 heures, 500 heures et 2500 heures d’expérience en coaching. Les coachs certifiés de la Fédération Internationale de Coaching (ICF) ont suivi, et réussi, une formation endossée par ICF. Nos coachs sont soumis à un programme de formation continue, doivent être engagés dans un programme de supervision pour l’obtention de leur accréditation et ils ont un devoir de conformité au code de déontologie de la Fédération. Plusieurs détiennent également une couverture d’assurance professionnelle pour l’exercice de leur rôle. 

 

Un entrepreneur, ou toute autre personne, souhaitant être accompagné dans sa démarche professionnelle ou personnelle a le droit et heureusement aussi l’option d’être accompagné par des professionnels. Il a toutefois aussi l’obligation de s’en assurer. 

 

En vous engageant dans une démarche de coaching, vous constaterez que le rôle du coach n’est pas de vous dire quoi faire face à votre réalité entrepreneuriale mais plutôt de vous aider à identifier les moyens par lesquels vous réussirez à faire face à cette réalité. L’intervention du coach se fait au niveau de la personne, visant le développement de son potentiel et de son savoir-faire. Le coaching est un partenariat qui met l’emphase sur l’action avec l’objectif de réaliser ses buts. Il s’agit d’une démarche qui suscite les questionnements pour amener les sujets à se découvrir, une réelle structure d’accompagnement et de soutien ainsi qu’une source de rétroaction précieuse. Le coaching permet d’atteindre ses objectifs, de développer son potentiel, de performer et de comprendre des situations. 

 

Contrairement à ce que vous avez rédigé, on ne promet rien, on ne vend pas de rêves, on n’a pas de baguette magique à millionnaires et notre démarche n’est définitivement pas dépourvue de sens. Nous travaillons plutôt avec l’individu, entrepreneur ou quidam, pour l’aider à voir ses angles morts et à améliorer certains éléments grâce à l’apport d’un point de vue extérieur. Toute autre démarche appartient à un autre domaine et ne peut être associée au coaching de vie ou d’affaires. 

 

En espérant que ces propos auront su vous éclairer sur le sujet.

À propos de ce blogue

La réaction de Les Affaires réserve cet espace aux lecteurs qui voudraient réagir aux textes d’opinions et d’analyse publiés sur son site internet par ses chroniqueurs et ses experts invités. Seuls les textes respectueux et clairement argumentées seront considérés. Les propos tenus dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Les personnes souhaitant publier une lettre d’opinion dans la rubrique Forum sont invitées à soumettre leur texte à redactionlesaffaires@groupecontex.ca

Sur le même sujet

Les «CIO» et l’entreprise: perception et arrimage

COURRIER DES LECTEURS. Ce qui différencie les leaders en transformation numérique des autres est une formulation...

Les coachs d’affaires, ça sert à quoi ?

Édition du 25 Novembre 2020 | François Lambert

CHRONIQUE. L’écosystème entrepreneurial est le suivant : un entrepreneur, qui peut avoir un mentor, et un investisseur.