Le bitcoin à la croisée des chemins en 2022

Publié le 13/01/2022 à 14:04

Le bitcoin à la croisée des chemins en 2022

Publié le 13/01/2022 à 14:04

(Photo: 123RF)

Un texte de Philippe Labrecque, auteur et professionnel certifié du bitcoin (CBP).

Comme plusieurs adhérents et partisans du bitcoin l’avaient prédit, 2021 fut une année marquante pour la reine des cryptomonnaies. Après avoir pulvérisé les sommets précédents datant de 2017, oscillant autour de 19 000 $US à l’époque, le bitcoin a dépassé les 65 000 $US à deux reprises en 2021, plus du triple du sommet précédent. Si une telle performance peut faire rêver, elle a néanmoins été une déception pour plusieurs dans l’univers du bitcoin.

Cette montée en flèche s’étant amorcée suivant le «halving» du 11 mai 2021, cet événement qui prend place tous les quatre ans depuis la création du bitcoin et qui réduit la création de celui-ci par deux, semblait valider la thèse des analystes les plus optimistes, annonçant que ce dernier atteindrait un prix de 100 000 $US par bitcoin, au bas mot, d’ici la fin de 2021.

En se basant sur des modèles qui extrapolent le prix d’après les performances du bitcoin lors des deux derniers «halving» de 2012 (hausse de plus de 9800%) et 2016 (hausse de plus de 2868%), les plus enthousiastes prévoyaient une hausse parabolique suivant le dernier «halving» qui porterait le bitcoin à un prix supérieur à 250 000 $US. Ces modèles se sont avérés imprécis pour ainsi dire alors que le prix du bitcoin n’a pu même terminer l’année 2021 au-dessus de la barre psychologique des 50 000 $US.

Si plusieurs analystes annoncent et espèrent encore que la tendance haussière se poursuivra en 2022, complétant la prophétie du cycle engendré par le «halving» de 2020, on notera qu’à ce jour, le bitcoin ne s’est toujours pas découplé des fluctuations de la bourse américaine alors que les deux classes d’actifs tanguent simultanément dans la même direction, dépendamment des vents qui affectent les marchés financiers, indiquant une forte corrélation dans les intentions des investisseurs entre ces deux classes d’actifs.

Cette corrélation est une sorte de défaite pour les adeptes du bitcoin qui présentent cette cryptomonnaie comme étant une valeur refuge contre les politiques monétaires inflationnistes des banques centrales, alors que tout indique que le bitcoin reste, pour l’instant, un actif à risque.

Face à une série de hausses des taux d’intérêt annoncés en 2022 par la Réserve fédérale américaine et les remous que cette politique de contraction de l’offre monétaire devrait causer pour les marchés boursiers comme pour le bitcoin, on peut être sceptique à l’idée que ceux-ci puissent surmonter cet obstacle de taille et dépasser largement les sommets de 2021.

Ceci étant dit, plusieurs éléments jouent toujours en faveur du bitcoin à court et à long terme.

En premier lieu, la courbe d’adoption du bitcoin, cette lourde tendance de fond en faveur de la cryptomonnaie, imite la croissance fulgurante de l’internet, soit celle d’un nombre d’utilisateurs minime au milieu des années 1990 à la nature omniprésente que le web représente aujourd’hui dans nos vies, une idée jugée risible à ses débuts.

Similairement, le nombre d’usagers-investisseurs du bitcoin serait entre 200 et 300 millions en ce début d’année 2022, soit un peu plus de 10 ans après sa création, et on prédit que ce chiffre atteindra plus d’un milliard d’ici 2027, au plus tard.

De plus, une liste croissante d’entreprises comme Tesla et Microstrategy, mais aussi plusieurs entreprises privées, ainsi que de grands fonds de placement et même de pays comme le Salvador ont adopté le bitcoin au sein de leur trésorerie, comme investissement à long terme ou comme monnaie légale.

Finalement, à court terme, le prix du bitcoin semble prêt pour un rebond après avoir chuté de plus de 40% depuis son sommet de plus de 68 000 $US en novembre dernier.

Après avoir évité, pour l’instant, le désastre potentiel qu’aurait été une chute durable du prix sous la zone de support de 40 000 $US en ce début d’année, que les «bears», ces investisseurs prédisant une tendance à la baisse, semblent s’essouffler, et ce après que la «Fed» ait jeté une douche froide sur les investisseurs en annonçant la réduction des politiques d’assouplissements monétaires pour contrer l’inflation au sein d’une économie américaine qui aurait repris son souffle, le bitcoin pourrait bien avoir surmonter les obstacles les plus récents avant de reprendre son envol vers de nouveaux sommets, attirant les investisseurs ne voulant pas manquer une autre hausse verticale si typique du prix du bitcoin.

Il y a donc espoir en 2022 que le bitcoin réponde finalement aux attentes de ses adeptes, ou du moins qu’il regagne les sommets de l’an dernier. Cependant, comme la fluctuation significative du prix en 2021 le démontre et les obstacles nombreux qui s’annoncent seront de taille, un minimum de réserve et de réalisme reste de mise, du moins jusqu’au prochain «halving» en 2024.

À (re)lire de même auteur: le dernier des bitcoins en 2021?

À propos de ce blogue

La réaction de Les Affaires réserve cet espace aux lecteurs qui voudraient réagir aux textes d’opinions et d’analyse publiés sur son site internet par ses chroniqueurs et ses experts invités. Seuls les textes respectueux et clairement argumentées seront considérés. Les propos tenus dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Les personnes souhaitant publier une lettre d’opinion dans la rubrique Forum sont invitées à soumettre leur texte à redactionlesaffaires@groupecontex.ca

Sur le même sujet

Bourse: Wall Street en forte baisse, les taux au plus haut depuis deux ans

Mis à jour à 12:12 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto évolue aussi dans le rouge.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Mis à jour à 08:30 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Marchés: hausse des taux, repli des actions et record pour le pétrole. Wall Street devrait ouvrir en baisse.

OPINION Oui, les cryptos offrent des avantages aux entreprises les adoptant, mais…
17/01/2022 | François Remy
Bourse: Wall Street fermée, Toronto termine en hausse
Mis à jour le 17/01/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi
Mis à jour le 17/01/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne