Santé mentale: un PDG brise le silence

Publié le 13/03/2023 à 16:00

Santé mentale: un PDG brise le silence

Publié le 13/03/2023 à 16:00

(Photo: 123RF)

Un texte d'Alexandre Gauthier, PDG de Le Groupe Croo

COURRIER DES LECTEURS. J’ai longtemps hésité à en parler ouvertement. En affaires, il est souvent difficile de parler de sa santé mentale au grand public. Cependant, les événements des derniers mois m’ont poussé à briser le silence et à partager mon expérience pour faire taire des rumeurs et sensibiliser les dirigeants aux risques auxquels les chefs d’entreprises peuvent faire face dans ce type de situation. En lisant l’article «Plus jamais seul au sommet» du Journal des Affaires, j’ai pris la décision de partager mon histoire, en espérant que cela puisse aider d’autres entrepreneurs.

Au Québec, le 14 mars 2020 restera gravé dans nos mémoires. Ce jour-là, tout s’est arrêté. Le gouvernement a fermé notre économie et les entreprises ont été contraintes de s’adapter au télétravail.

Chez Croo, dès le début nous avons fourni des solutions facilitant le télétravail. Notre petite équipe s’est mobilisée et notre première initiative a été d’offrir gratuitement des services-conseils pour aider les entreprises à se convertir à ce nouveau mode de travail. Nous avons également donné des conseils pour l’adoption de messageries instantanées telles que Slack et Teams. Au départ, nous pensions que cela ne durerait que deux semaines, tout au plus.

Dès avril 2020, Croo a connu une crise de croissance dans un contexte difficile. La pénurie de main-d’œuvre qui touchait l’industrie technologique de Montréal depuis plus d’une décennie s’est aggravée avec la pandémie de COVID-19.

Au fil de deux années de changements graduels, j’ai pu atteindre l’objectif de protéger l’entreprise et de ne pas causer de vagues qui pourraient nuire à ma convalescence. Le surmenage nuit à la guérison, il était donc crucial de respecter mon rythme de récupération. C’est un des éléments qui fut le plus difficile, laisser le temps au temps.

Vivre les coups un jour à la fois et ne pas perdre de vue ses convictions dans ses projets, voilà la clé. J’ai connu des moments de doute lors de cette épreuve. Si je peux donner deux conseils, le premier qui est d’ailleurs répété dans les médias, c’est d’aller chercher de l’aide. Je remercie mon médecin de m’avoir forcé la main et le deuxième est de prévoir une politique interne dans l’éventualité où un événement du genre vous arriverait.

Il est important de ne pas hésiter à se faire accompagner par des professionnels pour préparer le terrain à l’avance. Cette préparation permettra d’atténuer les réactions et de penser à soi-même lorsque cela sera le plus nécessaire.

Vous me connaissez maintenant un peu mieux. Sur cette note, je tourne la page sur l’une des plus grandes épreuves professionnelles et personnelles que j’ai traversées. Alexandre Gauthier

À propos de ce blogue

La rédaction de Les Affaires réserve cet espace aux lecteurs qui voudraient réagir aux textes d’opinions et d’analyse publiés sur son site internet par ses chroniqueurs et ses experts invités. Seuls les textes respectueux et clairement argumentées seront considérés. Les propos tenus dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Les personnes souhaitant publier une lettre d’opinion dans la rubrique Forum sont invitées à soumettre leur texte à redactionlesaffaires@groupecontex.ca

Sur le même sujet

Comment augmenter la valeur de son entreprise avant sa vente?

12/04/2024 | WelcomeSpaces.io

LE COURRIER DE SÉRAFIN. Voici 7 étapes clés pour augmenter la valeur de votre entreprise.

Mondialisation: les PME en perpétuelle adaptation

11/04/2024 | Nicolas Duvernois

EXPERT INVITÉ. Les PME remettent bien des choses en question.