Entrepreneurs, créez votre propre chemin en affaires !

Publié le 16/08/2012 à 08:25, mis à jour le 21/08/2012 à 13:39

Entrepreneurs, créez votre propre chemin en affaires !

Publié le 16/08/2012 à 08:25, mis à jour le 21/08/2012 à 13:39

Photo : Bloomberg

BLOGUE. Il est tout à fait normal pour un entrepreneur d'aspirer à devenir le prochain Steve Job, Guy Laliberté ou encore Cora Tsouflidou. C’est encore mieux, selon moi, lorsqu'un entrepreneur se concentre à mettre ses projets en place le plus rapidement possible. Il se débrouille autrement et apprend de ses erreurs. Il cré en quelque sorte ses propres méthodes et son propre chemin.

Voici une réflexion qui fait suite à l'article "Comment peut-on se développer en tant qu’entrepreneur ?" paru sur mon blogue récemment.

Cela peut vous sembler banal, mais j'ai souvent cette impression que les futurs entrepreneurs ne laissent pas de place à l’improvisation et attendent trop longtemps avant de plonger réellement en affaires. Ils essaient que tout soit parfait dans leur démarche et ne se fient pas tout simplement à leurs instincts et leur vouloir d’accomplir ce qui les passionnent. Est-ce la meilleure piste à suivre ? Surtout s'il est question pour un entrepreneur en démarrage de vouloir se démarquer.

Penser que l'on peut se démarquer autrement en utilisant des méthodes préfaites, c'est en quelque sorte se donner beaucoup de pression, sauter quelques étapes et répondre à son propre besoin de sécurité au lieu de prendre le temps de comprendre nos gestes et erreurs. Le fait de se débrouiller autrement permet donc d'avoir plus d'expérience, de connaissances et d'outils. C'est ce qui nous amène à développer des méthodes qui nous sont propres, à s'ajuster et à créer des liens plus rapidement avec les autres : clients, employés, fournisseurs, partenaires de travail, etc.

En ce qui me concerne, je suis nettement plus attirée par des histoires vécues d'entrepreneurs et des réflexions provenant de mentors ( sous forme d'articles, conversation virtuelle ou de vive voix ) que des guides présentant des étapes à suivre pour arriver à un résultat précis. C'est la même chose lorsque j'écris des articles. Je préfère toujours présenter le tout comme des pistes à réflexion. Aussi, lorsque je me compare à des entrepreneurs, quand je désire avancer plus rapidement, j'aime me rappeler que je ne suis pas comme eux. Je suis unique. Je ne peux donc pas, logiquement, penser que je vais parvenir à réussir de la même façon qu'eux. Si je le fais, je n'apprendrai jamais à me démarquer autrement et à tracer ma propre approche en affaires.

Êtes-vous du même avis ?

------------------------

Ce blogue a pour but de vous faire découvrir différentes facettes de l'entrepreneuriat.

Entrepreneure passionnée, Kim Auclair a développé, au fil des ans, une riche expérience dans le domaine du Web. Elle a créé entre autres, en 2005, MacQuébec, une communauté d'utilisateurs de produits Apple au Québec. Elle gère actuellement Niviti, une entreprise de services-conseils en animation de communauté web pour les décideurs d'entreprise.

Échangez avec Kim Auclair sur Twitter : @kimauclair

À propos de ce blogue

Entrepreneure passionnée, Kim Auclair a développé au fil des années une riche expérience dans le domaine du Web. Elle a créé entre autres, en 2005, MacQuébec, une communauté d'utilisateurs de produits Apple au Québec. Elle est actuellement présidente chez Niviti, une entreprise de services-conseils en création, animation et gestion de communauté Web pour les décideurs d'entreprise. Ayant pour but de vous faire découvrir différentes facettes de l'entrepreneuriat, Kim Auclair apporte, au travers de ce blogue, ses réflexions et opinions sur l'entrepreneuriat, le web et le mentorat.

Blogues similaires

Tout recommencer

BLOGUE INVITÉ. L'hiver s'annonce dur pour les minorités, déjà plus éprouvées par les conséquences de la pandémie.

Les «buzzwords» polluent-ils votre marketing?

11/03/2021 | Stéphanie Kennan

BLOGUE INVITÉ. Entre vocabulaire à la mode et langue de bois, il n’y a souvent qu’un pas...

Fonds de solidarité: quand le service à la clientèle commence par le respect du client

06/12/2013 | Jacques Nantel

Comme des milliers de Québécois, je possède une partie de mon REER dans le Fonds de ...