5 notions que les entrepreneurs n'apprennent pas à l'école

Publié le 09/02/2012 à 08:51, mis à jour le 10/02/2012 à 14:08

5 notions que les entrepreneurs n'apprennent pas à l'école

Publié le 09/02/2012 à 08:51, mis à jour le 10/02/2012 à 14:08

BLOGUE. Qu'est-ce que l'on ne vous a pas enseigné à l'école et que vous avez appris avec l'école de la vie ? Je me suis récemment souvenue de ce qui m'avait le plus marquée lorsque j'étais à l'école. C'est pendant mes études collégiales que j'ai créé ma première petite entreprise. Je pouvais déjà voir à cette époque que ce que l'on nous enseignait ne reflétait pas toujours avec la réalité du travail. Par exemple, j'étais déjà en contact avec plusieurs types de clients qui m'ont tout de suite fait comprendre, entre autres, qu'un logiciel utilisé à l'école était déjà dépassé. J'étudiais en graphisme et je consultais régulièrement mon réseau de contacts professionnels pour avancer autrement. Mes connaissances sur le Web, je les ai acquises en faisant des recherches sur internet et en consultant mes contacts professionnels. J'ai aussi beaucoup appris d'erreurs commises au début de ma carrière qui m'ont aidée dans mon cheminement entrepreneurial par la suite.

Voulant pousser ma réflexion, j'ai posé la question sur Linkedin dans les groupes Linked Québec, Réseautage Québec Networking et celui de la Fondation de l'entrepreneurship. Une cinquantaine de personnes ont répondu à l'appel et je vous partage aujourd'hui les cinq principaux apprentissages de la vie qui ont ressorti et qui ne sont pas enseignés à l'école. J'ai aussi adapté les réponses en fonction de mon parcours entrepreneurial. Je vous invite à partager les vôtres dans les commentaires.

5 notions que les entrepreneurs n'apprennent pas à l'école.

1. Apprendre à se relever

Après 6 ans d'opération avec une identité commerciale, j'ai dû passer à autre chose afin de me concentrer sur mes forces. Plusieurs changements importants survenus dans le dernier projet de cette entreprise m'ont forcée à prendre cette décision. Je me suis lancée dans le vide à nouveau en juillet 2009. Les 5 premiers mois ont été très difficiles, mais aujourd'hui, je sais que j'ai pris la bonne décision à l'époque. Je suis arrivée à rester à la hauteur de la situation pour retirer le meilleur de cette expérience. L'entourage de gens de confiance et le mentorat m'ont permis de passer à travers et de poursuivre ma carrière avec mes forces et mes valeurs.

2. Développer des méthodes de travail qui nous sont propres

À l'école, dans les formations et les conférences auxquelles j'ai assisté, on nous enseignait différentes méthodes pouvant permettre d'arriver à des résultats précis. Toutefois plusieurs de ces méthodes ne collaient pas sur moi. Bâtir un réseau de contacts de confiance, s'entourer et reconnaître les besoins de sa clientèle cible autrement n'est pas enseigné à l'école, il faut se les approprier en les pratiquant. Je suis malentendante de naissance et j'ai de la difficulté à écouter et prendre des notes correctement lorsque l'on est plusieurs à une réunion ou une soirée d'affaires. Demandez-moi par contre de suivre une discussion à l'intérieur d'une communauté Web. C'est tout à fait à ma portée. J'arrive facilement et tout naturellement à ressortir les éléments importants d'une discussion, à saisir les besoins des gens, etc.

3. Se développer en tant qu'entrepreneur

Même si j'ai encore un long chemin à faire, l'école ne m'a pas permise de développer mes aptitudes entrepreneuriales. C'est en travaillant fort chaque jour, en faisant des consultations auprès de personnes compétentes, en ayant un bon réseau de contacts professionnels et en faisant appel au mentorat que j'ai pu avancer en tant qu'entrepreneure.

4. Apprendre à se connaître et à se gérer en tant qu'individu

Gérer son temps, gérer son stress, gérer ses émotions, gérer ses priorités, gérer et apprendre de ses erreurs, etc. sont des notions que j'apprends à apprivoiser et à améliorer chaque jour depuis mon entrée dans le monde des affaires et que je n'ai pas nécessairement apprises à l'école. Pendant mes études collégiales, par exemple, j'avais des travaux scolaires à remettre et parfois en même temps, j'avais à remettre des livrables à des clients. Lorsqu'il y avait des examens finaux, il m'arrivait aussi d'avoir à terminer des mandats importants en même temps. J'ai dû me familiariser très tôt avec la gestion du stress, à mes émotions, à la pression et aux priorités. J'ai aussi appris à mieux connaître mes forces lors de ces moments difficiles, car je pouvais voir autrement les tâches qui ne me convenaient pas ou ne me plaisaient pas.

5. Apprendre à communiquer ses valeurs et sa vision autrement

À l'école, on m'enseignait à débattre et argumenter des projets afin de convaincre des gens sur les choix que je faisais, opinion et vision. En ayant eu l'occasion de travailler avec des partenaires lors de ma première entreprise et des associés dans le passé, j'ai compris que la meilleure façon de communiquer mes valeurs et ma vision, pour moi, est plutôt d'essayer de trouver des solutions ensemble.

Qu'en pensez-vous ?

 

------------------------ 

Ce blogue a pour but de vous faire découvrir différentes facettes de l'entrepreneuriat.

Entrepreneure passionnée, Kim Auclair a développé, en 8 ans, une riche expérience dans le domaine du Web. Elle a créé entre autres, en 2005, MacQuébec, une communauté d'utilisateurs de produits Apple au Québec. Elle gère actuellement Niviti, une entreprise de services-conseils en animation de communauté web pour les décideurs d'entreprise. 

Échangez avec Kim Auclair sur Twitter : @kimauclair

 

À propos de ce blogue

Entrepreneure passionnée, Kim Auclair a développé au fil des années une riche expérience dans le domaine du Web. Elle a créé entre autres, en 2005, MacQuébec, une communauté d'utilisateurs de produits Apple au Québec. Elle est actuellement présidente chez Niviti, une entreprise de services-conseils en création, animation et gestion de communauté Web pour les décideurs d'entreprise. Ayant pour but de vous faire découvrir différentes facettes de l'entrepreneuriat, Kim Auclair apporte, au travers de ce blogue, ses réflexions et opinions sur l'entrepreneuriat, le web et le mentorat.

Blogues similaires

Tout recommencer

BLOGUE INVITÉ. L'hiver s'annonce dur pour les minorités, déjà plus éprouvées par les conséquences de la pandémie.

Les «buzzwords» polluent-ils votre marketing?

11/03/2021 | Stéphanie Kennan

BLOGUE INVITÉ. Entre vocabulaire à la mode et langue de bois, il n’y a souvent qu’un pas...

Fonds de solidarité: quand le service à la clientèle commence par le respect du client

06/12/2013 | Jacques Nantel

Comme des milliers de Québécois, je possède une partie de mon REER dans le Fonds de ...