10 réalités de l'entrepreneuriat

Publié le 01/03/2012 à 08:01, mis à jour le 09/04/2012 à 01:36

10 réalités de l'entrepreneuriat

Publié le 01/03/2012 à 08:01, mis à jour le 09/04/2012 à 01:36

3- Votre salaire ne repose pas sur le nombres d'heures que vous investissez dans votre entreprise.

Lors du démarrage d'entreprise, l'entrepreneur ne doit pas avoir peur d'investir des heures et des heures, et demeurer terre à terre avec le salaire qu'il ira se chercher. Si, par exemple, je calcule toutes les heures investies dans mes projets, mon tarif horaire n'est pas élevé. Les périodes difficiles et les imprévus abondent. Je suis très satisfaite aujourd'hui d'avoir réussi, après plusieurs années, à me donner un salaire intéressant, qui me donne une certaine autonomie à fonctionner tous les jours.

4- Vous devez être patient.

Dans cette aventure tout est une question de temps. Un démarrage d'entreprise peut prendre plusieurs années. J'ai compris en route, qu'il y avait un temps à accorder à sa vie d'entrepreneure, à son entreprise ainsi qu'à sa vie personnelle. J'ai aussi appris qu'il était très important de prendre le temps de s'arrêter pour solidifier des détails dans l'administration et la gestion de son entreprise. De plus, j'ai appris que l'entrepreneur ne doit pas se laisser influencer par les entrées d'argent rapides de son entreprise. Cette montée d'argent peut descendre aussi vite. Il doit toujours rester à l'écoute de son entourage, de ses clients et de sa clientèle cible, afin d'adapter son offre de services, améliorer la façon d'administrer son entreprise, développer de nouvelles compétences, changer son attitude face à certaines situations, laisser de la place à sa vie personnelle, etc. Attendre le moment approprié, être prêt pour apporter un changement important sont de bonnes habitudes à suivre tout au long de son parcours d'affaires. D'ailleurs, les plus grandes et meilleures décisions que j'ai prises sont celles dont j'avais pris le temps d'envisager. Il faut être patient.

5- Dans plusieurs cas, le plan d'affaires n'est pas vraiment nécessaire au démarrage de l'entreprise.

La rédaction d'un plan d'affaires au démarrage permet à l'entrepreneur de se questionner et de visualiser son entreprise à long terme. Toutefois, dans plusieurs cas, le plan d'affaires n'est pas nécessaire au démarrage. Il est possible d'éviter cette étape en mettant en place autrement votre modèle d'entreprise, quite à le faire plus tard. Il faut surtout fortifier la façon dont vous allez créer, livrer et capturer la valeur de votre entreprise ou de votre produit. Vous pouvez aussi utiliser le pouvoir des médias sociaux pour mieux comprendre les besoins de votre clientèle cible et lancer un premier site Web avec des outils gratuits comme Wordpress pour y afficher vos services et approcher vos prospects . Votre site pourra être revu et amélioré en cours de route. Pourquoi prendre plusieurs heures à planifier quand il est possible de tester ?

6- Le titre que vous vous donnez ne veut rien dire.

Les titres ou qualifications honorifiques à l'intérieur de l'entreprise se placent en cours de route avec l'évolution de l'entreprise. Il ne faut pas y accorder trop d'importance au début. Bien qu'il soit stratégique de dire que l'on est président ou PDG lors d'un démarrage d'entreprise, j'ai compris rapidement que la réalité est que nous sommes à la fois secrétaire, administrateur, consultant et exécutant dans notre secteur d'activité.

À propos de ce blogue

Entrepreneure passionnée, Kim Auclair a développé au fil des années une riche expérience dans le domaine du Web. Elle a créé entre autres, en 2005, MacQuébec, une communauté d'utilisateurs de produits Apple au Québec. Elle est actuellement présidente chez Niviti, une entreprise de services-conseils en création, animation et gestion de communauté Web pour les décideurs d'entreprise. Ayant pour but de vous faire découvrir différentes facettes de l'entrepreneuriat, Kim Auclair apporte, au travers de ce blogue, ses réflexions et opinions sur l'entrepreneuriat, le web et le mentorat.

Blogues similaires

Maintenant

BLOGUE INVITÉ. En début d’année, j’ai pensé reprendre la rédaction de billets pour lesaffaires.com, après cinq années...

La 2e vague ne doit pas avoir raison de votre marque employeur

Édition du 14 Octobre 2020 | Stéphanie Kennan

MARKETING B2B. Alors que pour les uns, l'attraction de talents est facilitée par la disparition de la Prestation...

Fonds de solidarité: quand le service à la clientèle commence par le respect du client

06/12/2013 | Jacques Nantel

Comme des milliers de Québécois, je possède une partie de mon REER dans le Fonds de ...