Un nouveau projet? Informez-en rapidement votre patron

Publié le 08/07/2020 à 12:03

Un nouveau projet? Informez-en rapidement votre patron

Publié le 08/07/2020 à 12:03

Une femme au téléphone regarde son écran d'ordinateur

(Photo: 123RF)

BLOGUE INVITÉ. On ne peut pas faire d’exceptions quand il s’agit de mon dernier principe pour la gestion de ses supérieurs: ne prenez jamais votre patron par surprise.

Il faut absolument tenir votre patron informé de vos projets et de vos activités en temps réel. Dans mes billets précédents portant sur la gestion de ses supérieurs, j’ai souligné la nécessité de comprendre le style de communication préféré de votre patron, l'avantage de connaître ses objectifs et l'importance de résoudre ses problèmes, mais tous ces efforts seront vains si votre patron à l'impression que vous essayez de saper son autorité.

Après avoir lu mes trois premiers articles sur l’importance de savoir gérer son supérieur, vous avez peut-être décidé de consacrer du temps à identifier le style de communication préféré de votre manager et à réfléchir à comment vous pouvez l'aider à atteindre ses objectifs annuels. Après réflexion, vous vous êtes peut-être rendu compte qu'il préfère les conversations en personne et que la restructuration du site internet de l’entreprise qu'il souhaite entreprendre depuis un certain temps relève de vos compétences et serait un excellent projet pour vous. Vous décidez de présenter cette idée à votre responsable un mardi et vous organisez une réunion à cet effet.

Mais le lundi, vous avez une discussion improvisée autour d'un café sur Zoom avec le chef de votre patron. Lorsqu’il vous demande sur quoi vous avez travaillé dernièrement, vous lui faites part de votre nouvelle idée avec enthousiasme. Il est d’accord avec vous; le remaniement du site web est une idée fantastique ! Plus motivé que jamais, vous vous lancez dans votre réunion avec votre patron le jour suivant, mais, à votre grande surprise, il a l’air furieux. « Comment as-tu pu agir derrière mon dos avec cette idée de reconception du site web ? Est-ce que tu te rends compte de la mauvaise impression que ça donne que mon propre chef en a eu vent avant moi ? s’exclame-t-il. »

Même si vos intentions étaient honnêtes et que vous souhaitiez soutenir les objectifs de votre directeur d’une manière qui correspond à son style de communication, le fait que vous ne l’avez pas informé de vos plans aussi tôt que possible s’est retourné contre vous et a créé une certaine tension entre vous deux. Si vous aviez parlé de votre projet à votre responsable un vendredi après-midi, en lui donnant un bref descriptif et que vous lui aviez demandé d’organiser une réunion le mardi pour en discuter de manière approfondie, il aurait été disposé à en discuter avec son patron en début de semaine. Au lieu de cela, votre supérieur avait l’air mal informé aux yeux de son chef, ce qui est embarrassant pour lui et pour vous.

Cependant, si vous aidez votre supérieur à voir que vous cherchez activement à le positionner comme dirigeant compétent au sein de l’entreprise, il sera plus enclin à accueillir vos idées et à vous encourager à évoluer au sein de l’équipe. Votre transparence profitera à toute l’équipe en créant une atmosphère paisible et une volonté de réussir. Votre attitude peut aussi stimuler votre croissance personnelle à long terme. Apprendre à être un bon co-équipier est une compétence absolument essentielle, et cela vaut la peine de réfléchir à la manière dont vous contribuez aux efforts de votre équipe. 

Dans mon cas, je ne veux jamais que le directeur de mon université dise au doyen de ma faculté : « Karl fait quelque chose, en étais-tu au courant ? » et qu’il lui réponde «non». J’ai fait un effort conscient avec tous les doyens avec lesquels j’ai travaillé pour m’assurer de leur communiquer tout ce qui, selon moi, pourrait se retrouver dans le champ de vision du directeur d’une manière ou d’une autre, afin qu’ils apparaissent pleinement responsables de leur part de l’université, ce qui est bien sûr le cas. 

Cet effort conscient ne profitera pas seulement à votre gestion de votre supérieur, mais il garantira également que vous et votre supérieur entretenez une relation saine et stable. Il est incroyablement facile d’interpréter les nouvelles idées et initiatives comme une confrontation ou une tentative de nuire à votre supérieur, et la seule façon de contourner cette situation est de vous assurer que vous êtes proactif dans le partage d’informations avec votre supérieur.

Pour les membres de la génération X et les Baby-Boomers qui lisent cet article, il est clair qu’aujourd’hui, cet échange d’information va dans les deux sens. Essayez de ne pas surprendre vos collaborateurs avec des réorientations majeures, et si ces changements sont inévitables, assurez-vous de partager les raisons qui les motivent avec votre équipe. Intégrer votre équipe dans le processus fait preuve de bon leadership, et vous permettra aussi d’améliorer votre stratégie.

Karl Moore et Matthieu Manzoni. Karl est professeur associé à la Faculté de gestion Desautels et Matthieu est étudiant au baccalauréat en commerce, tous deux à l’Université McGill. L’article a été traduit vers le français par Marie Labrosse, étudiante en maîtrise de littérature anglaise, aussi à l’Université McGill.

 

 

À propos de ce blogue

Chaque semaine, Karl Moore, professeur agrégé à la Faculté de gestion Desautels de l’Université McGill, s’entretient avec des dirigeants d’entreprise de calibre mondiale au sujet de leur parcours, les dernières tendances dans le monde des affaires et l’équilibre travail-famille, notamment.

Karl Moore

Sur le même sujet

Pour plaire à votre gestionnaire, trouvez des solutions

30/06/2020 | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. Il est primordial de bien connaître vos limites lorsque vous mettrez en pratique ce principe.

Relance: la COVID-19 bousculera encore le quotidien des travailleurs

Les mesures sont très nombreuses dans les guides sanitaires mis en ligne par la CNESST.