Guide de survie de l'extraverti en confinement

Publié le 31/03/2020 à 11:14

Guide de survie de l'extraverti en confinement

Publié le 31/03/2020 à 11:14

Une personne écrit dans un carnet, près de son ordinateur

Faites en sorte que votre espace de travail soit bien aménagé pour vous donner envie de travailler. (Photo: 123RF)

Avec Kathleen Garcia-Manjarres 

BLOGUE INVITÉ. « Je n’en peux plus ! » Telle est notre réaction à cette première semaine d’isolement social en tant que personne extravertie. Travailler en isolement à la maison comme Kat Garcia, ou en compagnie de sa famille comme moi n’est pas un exploit facile. Nous avons donc formulé cinq suggestions pratiques pour nos compagnons extravertis et pour leurs partenaires introvertis qui se démènent pour tolérer notre turbulence. 

1. Gardez votre cadence

Cela peut nécessiter de régler votre réveil tôt le matin pour faire de l’exercice, de prendre votre café du matin et d’appeler un collègue de bureau en même temps ou de mettre votre tenue de bureau (ou simplement autre chose que votre pyjama).

Préparez-vous physiquement et mentalement comme vous le feriez normalement avant de commencer votre journée de travail.

Faites semblant d’aller au bureau. Certains aiment marcher dehors pendant quelques minutes pour imiter leur trajet quotidien, ce que vous pouvez faire tant que vous êtes en bonne santé et que vous maintenez une distance raisonnable avec ceux que vous croisez.

Faites en sorte que votre espace de travail soit bien aménagé pour vous donner envie de travailler. Retrouvez-y tout ce que vous auriez à portée de main dans votre espace de travail habituel : un stylo et du papier, votre ordinateur et votre téléphone, de l’eau et une boisson chaude, et toute autre chose dont vous avez besoin. Cela en vaut la peine, puisque le travail à distance risque de durer encore plusieurs semaines.

Pour les vidéoconférences, placez derrière vous une image qui représente votre ville, plutôt qu’un arrière-plan de maison en désordre.

2. Faites appel à votre esprit d’entrepreneur

Le fait de travailler à distance ou à domicile, tout en ayant du temps libre pour réfléchir, stimule la créativité. Vous pouvez enfin parcourir votre liste de tâches en toute tranquillité ou même aller jusqu’à créer une nouvelle initiative commerciale !

Kat, qui a fondé The Corporate Diary, un blogue où elle interviewe des femmes d’affaires tout en partageant son propre parcours dans le monde professionnel, continue de créer de nouveaux articles en parallèle avec un projet supplémentaire.

Elle et son amie, Dahye Jung, stratège chez Sidlee, travaillent sur « Ladies Who Lunch (from home) », une communauté virtuelle pour les femmes qui travaillent dans le monde des affaires et qui souhaitent se rencontrer et discuter de sujets sans rapport avec le virus. Ces rencontres les aident à se sentir connectées et optimistes.

Dans notre expérience de ce confinement, et à notre grande surprise, un déjeuner virtuel peut être tout aussi satisfaisant et amusant qu’un déjeuner réel, et bien moins cher !

3. Créez un calendrier social rigoureux avec des rendez-vous programmés à distance

Nombreux sont ceux qui participent à des petits déjeuners virtuels, des «  quarantinis », des soirées de jeux en ligne, des séances de yoga ou d'autres cours de fitness virtuels en direct avec des instructeurs via les réseaux sociaux.

Vous pouvez également vous discuter avec des membres âgés de votre famille, à des voisins et à des connaissances qui sont isolées chez elles. L'isolement social peut avoir un certain nombre d'effets négatifs sur leur santé. Donnez-leur un coup de fil pour leur remonter le moral et le vôtre par la même occasion !

4. Générez un sentiment de communauté limité physiquement, mais réel lorsque vous sortez

Bien que les applications Zoom, Google Hangouts, WebEx, FaceTime et toutes les plateformes de vidéoconférence virtuelle soient d'excellents outils à utiliser dans un moment comme celui-ci, les personnes extraverties auront également besoin d'un sens physique de la communauté.

Il est essentiel de prendre le temps dans sa journée, de faire des promenades de 10 à 15 minutes à l'extérieur de votre domicile, surtout si vous vivez seul.

Dans mon cas, après avoir passé près de 20 ans dans le même quartier, le simple fait de discuter avec des voisins que je croise dans la rue est très agréable. T

ant que vous êtes en bonne santé et que vous veillez à garder une distance sécuritaire de deux mètres, ces conversations peuvent recharger vos batteries extraverties.

5. Détendez-vous comme vous le feriez normalement

Les extravertis ont besoin de se reposer de leurs interactions sociales comme les autres. Il est essentiel de se détendre après avoir passé une grande partie de sa journée devant un écran en prenant un peu de temps pour soi.

Méditer, tenir un journal, prendre un bain ou cuisiner seul peuvent aider à se distancier du brouhaha permanent.

Ceci est particulièrement important pour une personne qui, comme moi, vit avec d'autres personnes isolées à ses côtés.

Le bruit de quatre adultes dans une maison peut être trop intense, même pour un extraverti.

Comme les introvertis, nous avons besoin de temps de calme pour réfléchir et, dans mon cas, pour terminer mon livre.

Bien que je ne sois pas encore totalement adepte du bain, Kat le recommande fortement!

Karl Moore et Kathleen Garcia-Manjarres (Kat Garcia), Karl est professeur associé à l'Université McGill et Kat est architecte de croissance chez BCG Digital Ventures à New York.

À propos de ce blogue

Chaque semaine, Karl Moore, professeur agrégé à la Faculté de gestion Desautels de l’Université McGill, s’entretient avec des dirigeants d’entreprise de calibre mondiale au sujet de leur parcours, les dernières tendances dans le monde des affaires et l’équilibre travail-famille, notamment.

Karl Moore

Sur le même sujet