Dax Dasilva mise sur la spiritualité pour changer le monde

Publié le 09/02/2022 à 11:25

Dax Dasilva mise sur la spiritualité pour changer le monde

Publié le 09/02/2022 à 11:25

Un artiste de cirque

«Si vous n’avez pas accès aux valeurs de la spiritualité, vous commencerez à croire que tout ce qui va bien — ou mal — est votre faute», selon Dax Dasilva, fondateur et président exécutif du CA de Lightspeed Commerce. (Photo: courtoisie)

BLOGUE INVITÉ. Dans le monde des affaires, on aborde rarement la spiritualité. Pour le fondateur et président exécutif du CA de Lightspeed Commerce, Dax Dasilva, elle a toutefois été un moteur essentiel d’innovation et de leadership. 

Entretenir sa spiritualité —qui renvoie à notre rapport au monde et la révélation de soi — nous encouragerait à devenir un agent de changement dans nos relations professionnelles et favoriserait notre épanouissement. Et ça, Dax Dasilva l’a compris très tôt dans son parcours. 

Né à Vancouver, il grandit dans une famille chrétienne venue d’Ouganda. Dès l’âge de 14 ans, il révèle son homosexualité, alors qu’il fréquente une école catholique pour garçons. Il poursuivra des études supérieures en informatique à l’Université de la Colombie-Britannique, avant de se tourner vers les sciences religieuses et l’histoire de l’art. Par la suite, il déménage à Montréal en 2001 et devient l’un des porte-parole des droits LGBTQ+ et du changement social positif. 

En 2005, Dax Dasilva crée Lightspeed. Fondée sur les principes d’inclusion et de diversité, l’entreprise devient l’une des sociétés informatiques les plus prometteuses au Canada. Aujourd’hui, la société cotée à la Bourse de New York et Toronto fournit des plateformes de commerce électronique des plus avancées. Ses solutions informatiques sont utilisées par des professionnels du commerce de détail et de la restauration dans plus de 100 pays. 

C’est aussi en 2005 que Dax Dasilva s’est converti au judaïsme. La spiritualité a joué un important rôle dans ses décisions entrepreneuriales. «Plus les choses évoluaient chez Lightspeed, plus je développais ma spiritualité. Si vous n’avez pas accès aux valeurs de la spiritualité, vous commencerez à croire que tout ce qui va bien — ou mal — est votre faute», a-t-il dit lors de notre rencontre. Selon lui, une absence de spiritualité et un repli sur soi contribueraient à l’anxiété, qui, en définitive, nuit à notre productivité. 

En 2015, la croissance importante de Lightspeed exige des bureaux toujours plus grands. C’est lors de cette phase d’expansion que Dax Dasilva décide de transformer ses anciens bureaux situés dans le Mile-Ex en une organisation à but non lucratif, Never Apart. Le centre devient rapidement un hub «d’unité et de changement social», grâce à divers événements artistiques, culturels et musicaux. «Ce projet n’aurait été possible sans ma formation en histoire de l’art et les efforts consacrés au développement de cet intérêt en tant que passion», dit Dax Dasilva. 

Cette année, l’organisation a annoncé qu’elle se tournera aussi vers la protection de l’environnement. 

 

Devenir un acteur du changement 

Dax Dasilva souhaite offrir ce conseil aux jeunes entrepreneurs: favorisez votre éveil spirituel et ouvrez-vous à de nouvelles expériences personnelles. «Si vous avez des intérêts différents, cultivez-les même si leur pertinence n’est pas évidente aujourd’hui. Ils feront de vous une personne plus épanouie à long terme», dit-il. 

En 2019, il publie son premier livre intitulé Age of Union. Fondé sur quatre piliers — le leadership, la culture, la spiritualité et la nature —, il se veut un guide pour toute personne déterminée à devenir un acteur du changement. Age of Union fournit donc des conseils pratiques à ceux qui souhaitent créer une entreprise ou une organisation à but non lucratif, tout en encourageant la protection l’environnement. «C’est une boîte à outils pour toute personne qui souhaite changer les choses, de quelque manière que ce soit, et réaliser son plein potentiel», dit-il. 

Pour joindre le geste à la parole, Dax Dasilva a lancé l’automne dernier Age of Union Alliance, une organisation à but non lucratif qui soutient des projets sur le terrain visant à protéger les espèces et les écosystèmes menacés dans le monde. Parmi ses contributions généreuses, l’organisation annonçait en début d’année un don de 4,5 millions de dollars à Sea Shepherd pour lutter contre la pêche illégale et prévenir les prises accidentelles de dauphins.

Au début du mois de février, Dax Dasilva a quitté ses fonctions de PDG de Lightspeed afin de se consacrer aux projets environnementaux et à l’atteinte de l’égalité dans l’entreprise. Il est désormais président exécutif du CA, tandis que Jean-Paul Chauvet lui succède à la tête de la société.

Le parcours atypique de Dax Dasilva révèle que puiser dans notre spiritualité et nos passions peut s’avérer utile dans la réalisation de soi. C’est ainsi que nous sommes susceptibles de non seulement devenir de meilleurs leaders, mais aussi des acteurs du changement que nous voulons voir dans le monde.

À propos de ce blogue

Chaque semaine, Karl Moore, professeur agrégé à la Faculté de gestion Desautels de l’Université McGill, s’entretient avec des dirigeants d’entreprise de calibre mondiale au sujet de leur parcours, les dernières tendances dans le monde des affaires et l’équilibre travail-famille, notamment.

Karl Moore
Sujets liés

Travail , Famille

Sur le même sujet

Coupe Davis: un moment historique et inspirant

02/12/2022 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Au Québec, on a eu tendance dans le passé à douter de notre potentiel collectif.

Taux de chômage en novembre à 5,1 % au Canada et à un creux record de 3,8 % au Québec

Statistique Canada ajoute qu’au Québec, le taux de chômage s’est établi à un nouveau creux record de 3,8%.