Une application Facebook s'attaque de front à LinkedIn

Publié le 19/04/2012 à 11:06, mis à jour le 23/04/2012 à 14:34

Une application Facebook s'attaque de front à LinkedIn

Publié le 19/04/2012 à 11:06, mis à jour le 23/04/2012 à 14:34

[Photo : BranchOut.com]

BranchOut offre à ses utilisateurs des fonctionnalités similaires au réseau professionnel LinkedIn directement sur le plus grand réseau social du monde.

BranchOut se démarque toutefois de la mer d’applications Facebook par son financement et sa popularité. Cette dernière a conclu ce matin une nouvelle ronde de financement de 25 millions de dollars, qui porte son financement total à 49 millions.

Le service est avant tout une application Facebook, qui rejoint 25 millions d’utilisateurs, mais est aussi accessible par l’entremise d’un site Internet (sur lequel on se connecte avec son compte Facebook) et d’une application mobile.

Concrètement, l’application BranchOut ajoute une couche professionnelle à Facebook, en permettant à ses utilisateurs d’ajouter en tout ou en partie leurs amis à leurs contacts professionnels. Ensuite, ils peuvent ajouter des contacts professionnels sans pour autant les ajouter en tant qu’amis sur Facebook ou encore demander à un contact une introduction à un utilisateur tiers.

Par défaut, l’application BranchOut utilise l’occupation professionnelle spécifiée sur le profil Facebook de l’utilisateur, mais ces derniers peuvent modifier le tout par la suite.

Si les fonctionnalités de BranchOut ressemblent étrangement à celles de LinkedIn, la start-up mise sur un avantage concurrentiel de taille : Facebook a 845 millions d’utilisateurs, contre seulement 150 millions du côté de LinkedIn.

La principale faiblesse de BranchOut découle elle aussi de son lien avec Facebook. En effet, la question du cloisonnement entre vie personnelle et vie professionnelle pèse en faveur de LinkedIn comme plateforme de réseautage de choix.

À propos de ce blogue

DE ZÉRO À UN MILLION est le blogue de Julien Brault, qui a fondé la start-up Hardbacon en juin 2016. L’ancien journaliste de Les Affaires relate ici chaque semaine comment il transforme une idée en entreprise. Dans ce blogue, Julien Brault dévoile notamment chaque semaine ses revenus. Une démarche sans précédent qui est cohérente avec les aspirations de Hardbacon, qui vise à aider les gens à investir intelligemment en faisant voler en éclat le tabou de l’argent. Ce blogue sera ainsi alimenté jusqu’à ce que Hardbacon, qui n’avait aucun revenu lors de la publication du premier billet, génère un million de dollars en revenu annuel.

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

COVID-19: le moral des Canadiens s'effondre!

03/04/2020 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Il n'a jamais été aussi bas, ces trois dernières années, selon une étude de Morneau Shepell...