Un second souffle pour les cartes professionnelles?

Publié le 29/04/2011 à 23:57, mis à jour le 06/05/2011 à 13:23

Un second souffle pour les cartes professionnelles?

Publié le 29/04/2011 à 23:57, mis à jour le 06/05/2011 à 13:23

[Photo : Wikipedia]

La carte professionnelle a peu évolué depuis son apparition dans sa forme actuelle au 19e siècle. Si certains ont voulu la faire évoluer en explorant différents formats, comme le métal, le plastique ou encore le CD-ROM, force est d’admettre que le carton n’est pas menacé.

Les gens d’affaires disposant pour la plupart de téléphones intelligents, on pourrait croire qu’échanger ses coordonnées de manière virtuelle va aujourd’hui de soit. Ce n’est pas faux, puisque beaucoup le font, que ce soit en s’envoyant un courriel face à face ou en faisant une demande de connexion sur LinkedIn. Néanmoins, s’échanger des cartes physiques demeure plus rapide.

Plusieurs applications ont d’ailleurs été développées pour s’attaquer de front à l’anachronisme que représente l’échange de rectangles en carton lors des congrès et autres événements professionnels. Ces applications, dont il existe de nombreuses variantes, permettent à leurs utilisateurs d’échanger leurs coordonnées rapidement grâce au WiFi. Cependant, la probabilité que chacun des participants d’un congrès ait téléchargé la même application est proche de zéro. Et ces applications n’offrent rien de mieux que d’envoyer une carte virtuelle par courriel à ceux qui ne possèdent pas la même application.

Du reste, les cartes professionnelles ont encore plusieurs bonnes années devant elle et les développeurs d’applications mobiles semblent l’avoir compris. En effet, un grand nombre d’applications ne visent pas à remplacer les cartes professionnelles, mais plutôt à les numériser et à les classer.

Les liens entre les téléphones intelligents et les cartes professionnelles ne s’arrêtent pas là. En effet, de plus en plus de cartes affichent des codes QR, qui pointent vers un site Internet. Pour surfer sur cette vague, le site de profil en ligne About.me a envoyé la semaine dernière un courriel à ses utilisateurs, en leur offrant quelque 50 cartes professionnelles gratuites, recto verso et en couleur, frais de livraison en sus. Bien entendu, un code QR redirigeant sur le profil About.me de l’utilisateur fera partie du design des cartes.

Et vous, comptez-vous commander de nouvelles cartes en carton lorsque vous aurez écoulé votre stock actuel?

 

À propos de ce blogue

DE ZÉRO À UN MILLION est le blogue de Julien Brault, qui a fondé la start-up Hardbacon en juin 2016. L’ancien journaliste de Les Affaires relate ici chaque semaine comment il transforme une idée en entreprise. Dans ce blogue, Julien Brault dévoile notamment chaque semaine ses revenus. Une démarche sans précédent qui est cohérente avec les aspirations de Hardbacon, qui vise à aider les gens à investir intelligemment en faisant voler en éclat le tabou de l’argent. Ce blogue sera ainsi alimenté jusqu’à ce que Hardbacon, qui n’avait aucun revenu lors de la publication du premier billet, génère un million de dollars en revenu annuel.

Julien Brault

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

Comment être à l'aise pour négocier votre salaire?

20/02/2020 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Il existe une astuce simple et efficace pour aborder, sûr de soi, un sujet aussi sensible...