Salesforce.com mise 689 millions sur Facebook

Publié le 04/06/2012 à 11:18, mis à jour le 04/06/2012 à 11:35

Salesforce.com mise 689 millions sur Facebook

Publié le 04/06/2012 à 11:18, mis à jour le 04/06/2012 à 11:35

[Photo : Bloomberg]

BLOGUE. Le géant de l’informatique en nuages Salesforce.com a annoncé lundi matin qu’elle débourserait 689 millions de dollars pour mettre la main sur Buddy Media. L’entreprise en question fournit des outils aux marques pour tirer parti de leur page Facebook. Entre autres choses, Buddy Media offre des modules pour organiser des concours sur le réseau social, ainsi que des outils de publication automatique et de modération.


Alors que Wall Street semble bouder Facebook, dont l’action est passée sous barre des 27 dollars ce matin, Salesforce semble croire dans son potentiel publicitaire. En effet, la majorité des revenus engrangés par Buddy Media provient de l’enveloppe publicitaire que les entreprises destinent à Facebook.


La présente acquisition semble s’inscrire dans une stratégie à long terme de Salesforce. En effet, l’entreprise a déboursé entre 326 et 340 millions de dollars en 2011 pour réaliser l’acquisition de la Canadienne Radian 6, un service de veille sur les médias sociaux. L’outil est tout particulièrement utile aux entreprises souhaitant savoir ce qu’on dit d’elles sur Facebook, dont le contenu n’est pas accessible à partir de Google, contrairement à celui de Twitter.


Le principal produit de Salesforce est un logiciel de gestion de la relation client (CRM). Aussi, l’entreprise semble croire que Facebook est appelé à jouer un rôle majeur d’intermédiaires entre les organisations et leurs clients.


L’action de Salesforce.com a perdu 1 % quelques heures après l’annonce.

À propos de ce blogue

DE ZÉRO À UN MILLION est le blogue de Julien Brault, qui a fondé la start-up Hardbacon en juin 2016. L’ancien journaliste de Les Affaires relate ici chaque semaine comment il transforme une idée en entreprise. Dans ce blogue, Julien Brault dévoile notamment chaque semaine ses revenus. Une démarche sans précédent qui est cohérente avec les aspirations de Hardbacon, qui vise à aider les gens à investir intelligemment en faisant voler en éclat le tabou de l’argent. Ce blogue sera ainsi alimenté jusqu’à ce que Hardbacon, qui n’avait aucun revenu lors de la publication du premier billet, génère un million de dollars en revenu annuel.

Julien Brault

Sur le même sujet

Big Brother est québécois

24/07/2017 | Alain McKenna

Dans le 1984 d’Orwell, Big Brother est fictif. En 2017, c’est une technologie québécoise bien réelle.

Jeux vidéo: Blade lève 75 M$ pour une console de jeu vidéo en nuage

14/06/2017 | AFP

Après le CD et le DVD, au tour de la console de disparaître.

Blogues similaires

Les salutations de Jacques MĂ©nard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | RenĂ© VĂ©zina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

8 idées pour que l'IA n'augmente pas les inégalités

22/03/2019 | Diane BĂ©rard

BLOGUE.«Sommes-nous suffisamment sages collectivement pour utiliser ces outils technologiques puissants?»

Trop de pression au travail? Voici une solution géniale!

21/03/2019 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Une astuce aussi simple qu'efficace signée Anders Indset, le «Platon rock'n'roll du management»...