Retinad VR obtient 500 000$ pour introduire la pub dans la réalité virtuelle

Publié le 10/06/2015 à 11:02

Retinad VR obtient 500 000$ pour introduire la pub dans la réalité virtuelle

Publié le 10/06/2015 à 11:02

De gauche à droite, Samuel F. Poirier et Anthony Guay, les deux co-fondateurs de Retinad VR. [Photo : courtoisie]

La start-up montréalaise Retinad VR vient d’obtenir un financement de 500 000$ pour lancer ce qui devrait être la première régie publicitaire dédiée aux applications de réalité virtuelle. Le financement provient d’anges montréalais dont la réputation n’est plus à faire. Il s’agit de Daniel Robichaud, qui a vendu sa dernière start-up à Intel, de Nicolas Bélanger et Marc Alloul de W Investments, de Mike Cegelski, ancien pdg d'iBwave Solutions, et du dragon Martin-Luc Archambault.

« On veut faire ce qu'AdMob a fait pour le mobile », lance Samuel F. Poirier, pdg de Retinad VR, en référence à la pionnière de la publicité mobile, achetée par Google en 2009 au prix de 750 millions de dollars US.

Concrètement, la régie publicitaire de Retinad VR permettra aux développeurs d’ajouter des publicités en 3D de type pre-roll à leur application de réalité virtuelle. Comme sur YouTube, les utilisateurs de ces applications seront forcés de visionner les trois premières secondes d'une publicité en 3D au moment d’ouvrir l’application, puis pourront y échapper en regardant en direction d’un bouton prévu à cet effet.

Samuel F. Poirier soutient qu’il existe déjà quelque 600 applications compatibles avec l’Oculus Rift et la Samsung Gear VR, les casques que vise la nouvelle régie publicitaire. Or, selon lui, la vente d’applications ne suffit pas à financer la production de contenus destinés aux casques de réalité virtuelle : « On arrive sur un terrain vierge, parce que les développeurs n’ont aucun moyen de faire de l’argent en ce moment », explique Samuel F. Poirier, qui compte lancer sa régie d’ici deux mois.

Le potentiel publicitaire de la réalité virtuelle est évident. Ce qui l’est moins, c’est comment une start-up de quatre employés va s’emparer de ce marché à la barbe des géants de la publicité en ligne Facebook (la propriétaire d’Oculus VR) et Google. «Les marchés sont trop petits au début et ces géants ne veulent pas détruire l’expérience en introduisant de la pub trop tôt, soutient Samuel F. Poirier. Ensuite, il sera trop tard et ils vont devoir acheter les start-ups qui ont pris leur place. »

Bref, on ne pourra pas dire que Retinad VR n’a pas de stratégie de sortie.

À propos de ce blogue

DE ZÉRO À UN MILLION est le blogue de Julien Brault, qui a fondé la start-up Hardbacon en juin 2016. L’ancien journaliste de Les Affaires relate ici chaque semaine comment il transforme une idée en entreprise. Dans ce blogue, Julien Brault dévoile notamment chaque semaine ses revenus. Une démarche sans précédent qui est cohérente avec les aspirations de Hardbacon, qui vise à aider les gens à investir intelligemment en faisant voler en éclat le tabou de l’argent. Ce blogue sera ainsi alimenté jusqu’à ce que Hardbacon, qui n’avait aucun revenu lors de la publication du premier billet, génère un million de dollars en revenu annuel.

Julien Brault

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

5 trucs ultra simples pour gagner en empathie

16/10/2019 | Olivier Schmouker

BLOGUE. C'est que l'empathie est devenue un incontournable au travail – pour négocier, pour résoudre un conflit, etc.