Real Ventures veut vous préparer à travailler pour une start-up

Publié le 01/05/2014 à 11:54

Real Ventures veut vous préparer à travailler pour une start-up

Publié le 01/05/2014 à 11:54

Real Ventures espère que les jeunes qu’elle introduira à la culture des start-ups cet été choisiront de travailler pour ce type d’entreprises. [Photo : Julien Brault]

Le fonds montréalais Real Ventures lance un programme de formation de 10 semaines destiné aux jeunes qui souhaiteraient travailler pour une start-up. Le programme, qui débutera le 9 juin prochain, se déroulera entre la Maison Notman et les start-ups participantes.

Le programme vise à préparer ses participants à travailler dans une start-up, mais aussi, à les séduire : « Il y a beaucoup d’étudiants qui commencent leur carrière et qui ne voient pas les start-ups comme une option viable, leur préférant les grandes entreprises », explique Ian Jeffrey, directeur général de FounderFuel, le programme d’incubation de start-ups chapeauté par Real Ventures.

L’initiative semble taillée sur mesure pour faire face au défi de recrutement de nos start-ups expliqué avec brio par le pdg de BusBud, Louis-Philippe Maurice. BusBud fera d’ailleurs partie des start-ups qui accompagneront les jeunes durant le programme, notamment avec Frank & Oak, Breather et TransitApp.

Les candidats intéressés on jusqu’au 18 mai pour soumettre leur candidature. Entre 8 et 10 candidats devraient être retenus.

À propos de ce blogue

DE ZÉRO À UN MILLION est le blogue de Julien Brault, qui a fondé la start-up Hardbacon en juin 2016. L’ancien journaliste de Les Affaires relate ici chaque semaine comment il transforme une idée en entreprise. Dans ce blogue, Julien Brault dévoile notamment chaque semaine ses revenus. Une démarche sans précédent qui est cohérente avec les aspirations de Hardbacon, qui vise à aider les gens à investir intelligemment en faisant voler en éclat le tabou de l’argent. Ce blogue sera ainsi alimenté jusqu’à ce que Hardbacon, qui n’avait aucun revenu lors de la publication du premier billet, génère un million de dollars en revenu annuel.

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

Ceci est vraiment un CA québécois de 2020-2021

BLOGUE. Je me permets de le souligner : cette photo n'est pas truquée, elle est authentique.