Pourquoi Mark Zuckerberg, pdg de Facebook, s'intéresse à l'intelligence artificielle

Publié le 16/12/2013 à 11:53

Pourquoi Mark Zuckerberg, pdg de Facebook, s'intéresse à l'intelligence artificielle

Publié le 16/12/2013 à 11:53

[Photo : Bloomberg]

BLOGUE. La semaine dernière, Mark Zuckerberg a embauché le professeur Yann LeCun, de l’Université de New York, pour diriger un nouveau groupe de recherche en intelligence artificielle. Le pdg de Facebook en a fait l’annonce durant l’atelier portant sur l’apprentissage profond (Deep Learning), organisé par Yoshua Bengio, dans le cadre du congrès NIPS 2013, qui se déroulait alors à Lake Tahoe, au Nevada.

>>>Lire Facebook veut devenir votre meilleur ami

J’ai eu l’occasion d’interviewer Yoshua Bengio, qui dirige l’un des plus importants laboratoires en intelligence artificielle dans le monde, dans son bureau de l’Université de Montréal. Avec les professeurs Yann LeCun et Geoffrey Hinton (récemment recruté par Google), ce dernier est l’un des pionniers de l’apprentissage profond, une approche qui s’inspire du cerveau afin de concevoir des logiciels capables d’apprendre d’eux-mêmes. Yoshua Bengio, qui collabore pour sa part avec Ubisoft, a accepté de m’expliquer pourquoi l’apprentissage profond était d’une importance stratégique pour les Facebook et Google de ce monde.

À quoi sert l’apprentissage profond

Dans les faits, l’apprentissage profond permet de concevoir des logiciels capables d’effectuer des tâches dans lesquelles les humains tendent à performer mieux que les ordinateurs, de la reconnaissance vocale à la traduction. « Ça permet à l’ordinateur de faire des tâches pour lesquelles on n’est pas capable de le programmer, [que l’ordinateur apprendra à faire] en se basant sur une grande quantité d’exemples. » 

L’approche, qui s’inspire des réseaux neuronaux artificiels en vogue dans les années 1980, s’est peu à peu imposée dans les années 2000. L’amélioration des technologies de reconnaissance de la parole, indissociable des assistants virtuels comme Google Now et Siri, y serait attribuable : « Le Deep Learning [l’apprentissage profond], c’est ça qui a fait décoller l’intérêt pour l’intelligence artificielle dans les dernières années, parce qu’il y a eu des percées importantes dans de nombreux domaines. »

L’apprentissage profond permet aussi d’améliorer la reconnaissance de formes dans les images et les vidéos, de sorte qu’on peut imaginer que Google a recours à l’apprentissage profond afin d’effacer les contenus adultes sur YouTube. La reconnaissance de sentiments affichés par le visage humain, qui a fait l’objet de percées récemment, fait aussi partie des applications de l’apprentissage profond.

Pour Google et Facebook, la maitrise de cette technologie sera de plus en plus importante, puisqu’elle leur permettra de mieux comprendre les contenus qu’ils indexent : « Plus ça va aller, plus on va combiner différentes sources d’information comme du texte, des images et des vidéos, de sorte que les machines puissent avoir une compréhension plus générale de comment notre monde fonctionne », soutient Yoshua Bengio.

À la page suivante : Mark Zuckerberg et l’intelligence artificielle

À propos de ce blogue

DE ZÉRO À UN MILLION est le blogue de Julien Brault, qui a fondé la start-up Hardbacon en juin 2016. L’ancien journaliste de Les Affaires relate ici chaque semaine comment il transforme une idée en entreprise. Dans ce blogue, Julien Brault dévoile notamment chaque semaine ses revenus. Une démarche sans précédent qui est cohérente avec les aspirations de Hardbacon, qui vise à aider les gens à investir intelligemment en faisant voler en éclat le tabou de l’argent. Ce blogue sera ainsi alimenté jusqu’à ce que Hardbacon, qui n’avait aucun revenu lors de la publication du premier billet, génère un million de dollars en revenu annuel.

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Les mises en chantier de logements seront inférieures aux cibles de 2030, dit la SCHL

L’Ontario, le Québec et la Colombie-Britannique devront doubler le nombre de mises en chantier.

Apprendre à tourner la page

Édition du 20 Janvier 2021 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. J’ ai une grande nouvelle que j’ai annoncée déjà il y a quelques jours sur notre site web.