Montréal lance InnoCité MTL, un accélérateur axé sur les villes intelligentes

Publié le 01/06/2015 à 14:40

Montréal lance InnoCité MTL, un accélérateur axé sur les villes intelligentes

Publié le 01/06/2015 à 14:40

De gauche à droite, Harout Chitilian, vice-président du comité exécutif de la Ville de Montréal, Denis Coderre, maire de Montréal, et Jacques Bernier, associé principal de Teralys Capital. [Photo : Julien Brault]

Le maire de Montréal Denis Coderre a annoncé ce lundi la création d’InnoCité MTL, un accélérateur destiné aux start-ups voulant réinventer la ville. InnoCité MTL, un organisme sans but lucratif, bénéficiera d’une subvention de la ville de 148 481 $, mais investira dans ses start-ups par l’entremise de Real Ventures, PagesJaunes et Quebecor Media, qui agiront à titre d'investisseurs privés.

Les représentants de ces trois entités, dont Sylvain Carle et John Stokes de Real Ventures, siégeront ainsi au comité de sélection des start-ups d'InnoCité MTL. Malgré tout, la conception du programme d’accélération appartiendra à InnoCité MTL, dont le conseil d’administration est présidé par Jacques Bernier, associé principal de Teralys, un fonds de fonds établi à Montréal.

« InnoCité MTL sera le lien de la ville avec la communauté techno», a lancé Denis Coderre, de passage à la Maison Notman pour dévoiler le nouvel accélérateur. Ce dernier, a-t-il expliqué, permettra de relayer à des start-ups des problèmes de la ville, que lui soumettra le Bureau de la ville intelligente.

Les start-ups acceptées dans le nouveau programme d’accélération, qui débutera en septembre prochain, recevront un financement initial de 50 000 $ contre un pourcentage d’équité qui n’a pas encore été déterminé, mais qui devrait être similaire aux taux des principaux accélérateurs. Deux cohortes de huit start-ups par années devraient être accueillies par le programme.

Une fois que les start-ups auront dépassé la phase de prototypage de trois mois, elles seront éligibles à un investissement supplémentaire.

La première phase du programme sera hébergée par la Maison Notman, comme l’est FounderFuel (l’accélérateur de Real Ventures), et la seconde le sera par La Gare, un espace de co-working établi dans le Mile-End.

InnoCité MTL devrait aussi organiser des hackathons ayant pour but de créer des solutions technologiques liés aux enjeux de la ville. Par ailleurs, Denis Coderre a dévoilé qu’il souhaite réserver une proportion des appels d’offres de la ville à des start-ups, un projet sur lequel l’administration municipale plancherait depuis un certain temps.

À propos de ce blogue

DE ZÉRO À UN MILLION est le blogue de Julien Brault, qui a fondé la start-up Hardbacon en juin 2016. L’ancien journaliste de Les Affaires relate ici chaque semaine comment il transforme une idée en entreprise. Dans ce blogue, Julien Brault dévoile notamment chaque semaine ses revenus. Une démarche sans précédent qui est cohérente avec les aspirations de Hardbacon, qui vise à aider les gens à investir intelligemment en faisant voler en éclat le tabou de l’argent. Ce blogue sera ainsi alimenté jusqu’à ce que Hardbacon, qui n’avait aucun revenu lors de la publication du premier billet, génère un million de dollars en revenu annuel.

Julien Brault

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

Vaut-il mieux un manager contrôlant ou bienveillant?

10/10/2019 | Olivier Schmouker

BLOGUE. La question est de savoir jusqu'où peut aller l'empowerment des employés...