Microsoft ne regarde pas à la dépense lorsqu'il est question de Windows Phone 7

Publié le 08/03/2011 à 10:55, mis à jour le 08/03/2011 à 11:07

Microsoft ne regarde pas à la dépense lorsqu'il est question de Windows Phone 7

Publié le 08/03/2011 à 10:55, mis à jour le 08/03/2011 à 11:07

 

Le voile est en partie levé sur la curieuse entente intervenue le 11 février dernier entre Microsoft et Nokia, dont je traitais dans un billet antérieur. Certes, Nokia dotera ses nouveaux téléphones intelligents de Windows Phone 7 à cause des importantes failles de Symbian, son propre système d’exploitation. Cependant, le pdg d’origine canadienne de Nokia, Stephen Elop, n’a pas préféré le système d’exploitation mobile de Microsoft (son ancien employeur) à Android pour des raisons d’affinités sentimentales. Dans les faits, c’est tout bêtement un chèque, et un gros, qui est à l’origine du partenariat. Bloomberg a ainsi révélé que Microsoft versera plus d’un milliard de dollars américains à l’entreprise finlandaise pour développer et promouvoir des téléphones intelligents équipés de Windows Phone 7.


Microsoft, dont le monopole s’effrite dans un contexte où ce sont les téléphones intelligents et les tablettes qui sont les vecteurs de croissance de l’informatique grand public, n’a pas peur de sortir son chéquier pour renverser la vapeur. D’ailleurs, la générosité de Microsoft ne s’adresse pas qu’aux multinationales et le géant informatique semble également prêt à tout pour que le grand public achète ses téléphones. Telus offre ainsi deux téléphones à écran tactile équipés de Windows Phone 7 au coût de 29,99 $, conditionnel à un abonnement de trois ans, auxquels elle ajoute un Xbox 360 gratuit (la console de jeux de Microsoft). Cependant, notez que l’offre prend fin le 20 mars et ne s’adresse qu’aux particuliers.

 

À propos de ce blogue

DE ZÉRO À UN MILLION est le blogue de Julien Brault, qui a fondé la start-up Hardbacon en juin 2016. L’ancien journaliste de Les Affaires relate ici chaque semaine comment il transforme une idée en entreprise. Dans ce blogue, Julien Brault dévoile notamment chaque semaine ses revenus. Une démarche sans précédent qui est cohérente avec les aspirations de Hardbacon, qui vise à aider les gens à investir intelligemment en faisant voler en éclat le tabou de l’argent. Ce blogue sera ainsi alimenté jusqu’à ce que Hardbacon, qui n’avait aucun revenu lors de la publication du premier billet, génère un million de dollars en revenu annuel.

Julien Brault

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Première: McConnell lance un accélérateur de finance de solutions

18/07/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. Le fédéral a créé un fonds de 755M$ en finance sociale. Cet accélérateur aidera les organisations à y accéder.

Comment espérer triper demain au travail?

BLOGUE. Une interrogation existentielle à laquelle répond avec brio le polymathe américain Arthur C. Clarke...