Les secrets du succès d'Apple dévoilés

Publié le 27/02/2012 à 09:16, mis à jour le 27/02/2012 à 10:28

Les secrets du succès d'Apple dévoilés

Publié le 27/02/2012 à 09:16, mis à jour le 27/02/2012 à 10:28

Le secret qui entoure jusqu’aux activités les plus insignifiantes de l’entreprise sert plusieurs objectifs. D’abord, les employés ne sont pas en mesure de se mêler de politique interne, puisqu’ils ne savent pas avec qui leur équipe ou leur département est en concurrence chez Apple. Les efforts qu’ils ne consacrent pas à faire avancer leur cause personnelle, ils peuvent ainsi les investir dans leur travail. Ensuite, ce secret permet à Apple, malgré son statut de multinational, de conserver une culture de start-up au sein de ses équipes, qui fonctionnent comme autant de cellules plus ou moins indépendantes.

Le principal avantage de cette culture du secret est sans doute qu’elle permet de limiter les fuites externes. Grâce à sa capacité à entretenir un certain voile de mystère sur ses projets en cours, Apple obtient une couverture médiatique inégalée lors de ses dévoilements de produit et peut ainsi mieux contrôler son message. Finalement, l’entreprise sait à peu près ce sur quoi ses concurrents travaillent, alors que ces derniers en savent très peu sur ce qui se passe chez Apple. Dans l’industrie en pleine transformation où évolue Apple, cet avantage compétitif vaut à lui seul son pesant d’or.

2. Accorder le moins de promotions possible

Les employés d’Apple ne sont pas mal payés, mais ont beaucoup moins de perspectives d’avancement qu’ils en auraient ailleurs. En effet, l’entreprise accorde très peu d’importance à la gestion de carrière et n’accorde pas systématiquement de promotions à ses employés les plus performants. Plutôt que de faire gravir les échelons hiérarchiques à ses employés, Apple préfère recruter à l’extérieur lorsqu’elle a besoin d’un gestionnaire de haut niveau.

Le livre rapporte du reste que les postes de gestionnaires ne sont pas les plus valorisés chez Apple. Steve Jobs leur accordait d’ailleurs moins d’importance qu’aux ingénieurs et aux designers. Par conséquent, chez Apple, on préfère accorder une augmentation salariale qu’une promotion à un employé talentueux. Cependant, lorsqu’un employé promu ne convient pas dans ses nouvelles fonctions, on ne se gêne pas pour le rétrograder.

À propos de ce blogue

DE ZÉRO À UN MILLION est le blogue de Julien Brault, qui a fondé la start-up Hardbacon en juin 2016. L’ancien journaliste de Les Affaires relate ici chaque semaine comment il transforme une idée en entreprise. Dans ce blogue, Julien Brault dévoile notamment chaque semaine ses revenus. Une démarche sans précédent qui est cohérente avec les aspirations de Hardbacon, qui vise à aider les gens à investir intelligemment en faisant voler en éclat le tabou de l’argent. Ce blogue sera ainsi alimenté jusqu’à ce que Hardbacon, qui n’avait aucun revenu lors de la publication du premier billet, génère un million de dollars en revenu annuel.

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

2e vague: le rôle des RH est-il en train de muter?

Il y a 16 minutes | Olivier Schmouker

BLOGUE. 61% des professionnels des RH trouvent leur métier «plus complexe» qu'auparavant, selon une étude.