Les entrepreneurs montréalais sont-ils plus intelligents que leurs homologues torontois?

Publié le 10/07/2014 à 15:26

Les entrepreneurs montréalais sont-ils plus intelligents que leurs homologues torontois?

Publié le 10/07/2014 à 15:26

Le pdg du Founder Institute, Adeo Ressi, n’a pas peur de la controverse. De passage à Montréal à l’occasion de l’International Startup Festival, il n’a pas hésité à dévoiler des statistiques sur les caractéristiques des entrepreneurs canadiens. Celles-ci révèlent que les entrepreneurs montréalais sont 2,5% plus intelligents et 2,2 % plus extravertis que leurs homologues torontois. Les entrepreneurs montréalais seraient toutefois 1,8% moins agréables que ceux-ci.

Selon Adeo Ressi, un entrepreneur plus intelligent et plus extraverti que la moyenne a plus de chance de réussir. Néanmoins, ne pas être agréable est un mauvais signe. Selon lui, les entrepreneurs désagréables, même s’ils peuvent avoir du succès, sont moins susceptibles de bâtir une entreprise prospère à long terme.

Ces statistiques sont issues des tests de personnalité complétés par ceux qui souhaitent faire partie du programme d’incubation du Founder Institute. Si 20 000 candidats ont complété le test de personnalité du Founder Institute à l’échelle mondiale, l’échantillon sur laquelle est basée la comparaison entre Montréal et Toronto est beaucoup plus petit. Il faut ainsi prendre ces chiffres avec un grain de sel.

Le Founder Institue compile ces données par région géographique afin de faire la part des choses entre les traits qui sont culturels et ceux qui sont liés à l’individu. Par exemple, les entrepreneurs canadiens seraient parmi les moins consciencieux dans le monde (14% en bas de la moyenne), mais ils seraient plus intelligents et plus ouverts que la moyenne. Les entrepreneurs vietnamiens et colombiens, pour leur part, sont les plus consciencieux.

À propos de ce blogue

DE ZÉRO À UN MILLION est le blogue de Julien Brault, qui a fondé la start-up Hardbacon en juin 2016. L’ancien journaliste de Les Affaires relate ici chaque semaine comment il transforme une idée en entreprise. Dans ce blogue, Julien Brault dévoile notamment chaque semaine ses revenus. Une démarche sans précédent qui est cohérente avec les aspirations de Hardbacon, qui vise à aider les gens à investir intelligemment en faisant voler en éclat le tabou de l’argent. Ce blogue sera ainsi alimenté jusqu’à ce que Hardbacon, qui n’avait aucun revenu lors de la publication du premier billet, génère un million de dollars en revenu annuel.

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Rentrée scolaire: la sécurité des milieux de travail inquiète plusieurs syndicats

Des syndicats déplorent qu’après 22 mois de pandémie, beaucoup d’incertitudes demeurent quant à la ventilation.

Apprendre à tourner la page

Édition du 20 Janvier 2021 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. J’ ai une grande nouvelle que j’ai annoncée déjà il y a quelques jours sur notre site web.