L'éducation à l'honneur à Startup Weekend Montréal

Publié le 28/07/2014 à 10:00

L'éducation à l'honneur à Startup Weekend Montréal

Publié le 28/07/2014 à 10:00

Les membres du jury de Startup Weekend Montréal EDU, en compagnie des membres de l’équipe Asimov, qui a remporté le premier prix. [Photo : Julien Brault]

L’édition éducation de Startup Weekend Montréal, qui avait lieu en fin de semaine, a accueilli quelque 70 participants qui avaient 54 heures pour créer une start-up dans le domaine. L'événement, qui s'est déroulé entre les bureaux de Google Montréal et ceux de l’incubateur District 3, a permis à des enseignants, des développeurs et des gens d’affaires de collaborer pour innover dans le créneau en pleine ébullition de l’éducation.

Le premier prix a été décerné à Asimov, un start-up qui souhaite permettre à des experts de valider les habiletés d’étudiants ayant suivi des cours en ligne ouvert et massif (MOOC) et autres cours en ligne. Le second prix a pour sa part été remis à Pathfindrr, qui a conçu un outil d’orientation en ligne tirant ses suggestions de vrais parcours professionnels tirés de Linkedin. Finalement, le troisième prix a été remis à Career Catcher, qui suggère une liste de MOOC à suivre en fonction des objectifs professionnels de chaque utilisateur.

L’événement était de taille plus modeste que le Startup Weekend Montréal de l’été dernier, mais son caractère thématique a permis à des idées différentes d’émerger. En effet, la présence de spécialistes a fait en sorte que les problèmes auxquels se sont attaqués les start-ups n’étaient pas uniquement ceux de jeunes hommes dans la vingtaine.

Il s’agissait de la première édition thématique de Startup Weekend à Montréal, mais cela ne devrait pas être la dernière. Déjà, les organisateurs de Startup Weekend Montréal envisagent l’organisation d’une édition «Femmes», où la plupart des participants seront des participantes, et d’une édition «Makers», où les start-ups devront concevoir un produit physique.

D’autres thèmes pourraient aussi convenir à Montréal. Notamment, il me semble qu’une édition «Jeu vidéo et Musique», un thème mis à l’essai à New York, ne manquerait pas de résonner avec l’écosystème montréalais.

À propos de ce blogue

DE ZÉRO À UN MILLION est le blogue de Julien Brault, qui a fondé la start-up Hardbacon en juin 2016. L’ancien journaliste de Les Affaires relate ici chaque semaine comment il transforme une idée en entreprise. Dans ce blogue, Julien Brault dévoile notamment chaque semaine ses revenus. Une démarche sans précédent qui est cohérente avec les aspirations de Hardbacon, qui vise à aider les gens à investir intelligemment en faisant voler en éclat le tabou de l’argent. Ce blogue sera ainsi alimenté jusqu’à ce que Hardbacon, qui n’avait aucun revenu lors de la publication du premier billet, génère un million de dollars en revenu annuel.

Julien Brault

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

Changer de boss en catastrophe? Pas une bonne idée!

15/11/2019 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Thierry Henry prend la tête de l'Impact de Montréal, et ça a un contrecoup complètement fou sur votre travail!