Le PDG de Nokia s'est-il tiré dans le pied?

Publié le 28/02/2011 à 12:00, mis à jour le 08/03/2011 à 10:43

Le PDG de Nokia s'est-il tiré dans le pied?

Publié le 28/02/2011 à 12:00, mis à jour le 08/03/2011 à 10:43

[Photo : Bloomberg]

 

Stephen Elop, PDG de Nokia, a annoncé le 11 février dernier que les téléphones intelligents du fabricant finlandais seraient dorénavant équipés du système d’exploitation Windows Phone 7 de Microsoft. Le geste est tout sauf bénin, puisque le marché des téléphones intelligents représente l’avenir de l’industrie. Questionné en septembre 2010 sur l’opportunité pour Nokia d’abandonner son propre système d’exploitation, Symbian, au profit de celui de Google, Android, Anssi Vanjoki, alors VP de l’entreprise, avait répondu que le bénéfice à court terme issue d’un tel virage serait comparable à celui éprouvé par les enfants qui urinent dans leur pantalon pour se réchauffer en hiver. Le VP qui n’avait pas sa langue dans sa poche a d’ailleurs quitté Nokia durant le même mois, tandis que Stéphen Elop, un Ontarien qui dirigeait la division Affaires de Microsoft, est arrivé en poste.

L’adoption par Nokia du système d’exploitation de Microsoft est d’autant plus insolite que, malgré tous les efforts du géant déclinant du logiciel, son système n’équipait que 4,2 % des téléphones mobiles en 2010, contre 22,7 % dans le cas d’Android et 15,7 % dans le cas d’iOS d’Apple, qui n’équipe pourtant que les iPhone. De plus, dans le segment des téléphones intelligents, ce sont les applications qui constituent le nerf de la guerre. Et, en la matière, seul Android Market, avec ses quelque 200 000 applications, peut rivaliser avec l’App Store associé au iPhone, qui propose quelque 400 000 applications.

Cet étrange partenariat entre deux géants sur le déclin semble si peu profitable pour Nokia qu’on n’a pas manqué de remettre en question la loyauté du PDG d’origine canadienne de Nokia. De plus, le fait que Stephen Elop possédait au moment de l’annonce 174 000 actions de Microsoft, mais aucune de Nokia, a contribué à ternir son image. Abondamment critiqué par la presse finlandaise, qui a été jusqu’à le qualifier de « cheval de Troie » de Microsoft, Elop a par la suite vendu les actions controversées et investi un million d’euros dans le titre de son nouvel employeur.

À propos de ce blogue

DE ZÉRO À UN MILLION est le blogue de Julien Brault, qui a fondé la start-up Hardbacon en juin 2016. L’ancien journaliste de Les Affaires relate ici chaque semaine comment il transforme une idée en entreprise. Dans ce blogue, Julien Brault dévoile notamment chaque semaine ses revenus. Une démarche sans précédent qui est cohérente avec les aspirations de Hardbacon, qui vise à aider les gens à investir intelligemment en faisant voler en éclat le tabou de l’argent. Ce blogue sera ainsi alimenté jusqu’à ce que Hardbacon, qui n’avait aucun revenu lors de la publication du premier billet, génère un million de dollars en revenu annuel.

Julien Brault

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Voici la première Québécoise certifiée pour enseigner Brené Brown

08/08/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. Après 50M vues de son TED Talk sur la vulnérabilité, Brené Brown se lance dans la coaching d'entreprise.

Et vous, quel conseil donneriez-vous au jeune vous-même?

15/08/2019 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Une interrogation existentielle qui, mine de rien, est lourde de conséquences, selon une étude...