La start-up de la semaine : UgoBuro.ca

Publié le 08/03/2012 à 13:23, mis à jour le 08/03/2012 à 13:34

La start-up de la semaine : UgoBuro.ca

Publié le 08/03/2012 à 13:23, mis à jour le 08/03/2012 à 13:34

[Photo : www.ugoburo.ca]

BLOGUE. L’ameublement de bureau ne semble pas être une industrie où la technologie joue un rôle important. Pourtant, c’est ce marché que compte conquérir la start-up de Greenfield Park UgoBuro.ca. Lancé en mars 2011, son site Internet vend du mobilier de bureau en ligne aux PME et devrait atteindre son seuil de rentabilité dès le deuxième trimestre 2012.

Les deux fondateurs de l’entreprise, Daniel Moses et Carol Lévesque, s’y connaissent davantage en ameublement qu’en informatique. Le premier, qui agit en tant que pdg de la start-up, a fait carrière en tant que représentant en mobilier de bureau, tandis que le second est propriétaire d’un distributeur traditionnel dans le même secteur, Bureau Systema.

En fondant UgoBuro.ca, les deux associés ne visaient pas à concurrencer les distributeurs traditionnels, qui vendent surtout aux grandes entreprises. La start-up a plutôt été fondée pour desservir les travailleurs autonomes et les PME, souvent négligés par les distributeurs : « Les PME doivent souvent se contenter de meubles trouvés chez Bureau en Gros ou IKEA, qui n’offrent pas beaucoup choix et dont la qualité laisse souvent à désirer. »

Alors que de nombreux entrepreneurs, souvent formés en informatiques, cherchent une activité commerciale pouvant être menée en ligne, les fondateurs d’UgoBuro.ca ont suivi le chemin inverse. C’est leur projet qui exigeait de bâtir l’entreprise autour d’un site Internet transactionnel. En effet, le volume de ventes par client n’aurait pas permis pas l’embauche de représentants sur la route, tandis que l’ouverture d’une boutique n’aurait pas permis de rejoindre la clientèle visée, éparpillée sur le territoire canadien.

À ce jour, les ventes du détaillant en ligne auraient légèrement dépassé les prévisions de ses fondateurs. Toutefois, la principale surprise qu’a eue Daniel Moses depuis le début de l’aventure est le peu d’enthousiasme des PME situées en région pour ses produits : « Compte tenu du choix limité qu’on retrouve en région, nous pensions y réaliser l’essentiel de notre chiffre d’affaires. Or, 60% de nos ventes sont issues de clients montréalais », explique Daniel Moses.

La confiance de Daniel Moses en son modèle d’affaires est du reste inébranlable. Puisque les ventes en ligne en général affichent une croissance soutenue, il ne doute pas d’avoir choisi un créneau gagnant au sein d’une industrie qui a très peu changée au cours des 100 dernières années.

 

À propos de La start-up de la semaine :

Chaque semaine dans la mesure du possible, je présente sur ce blogue une start-up québécoise prometteuse. Vos suggestions sont les bienvenues et je vous invite à m’en faire sur Twitter, Google + ou directement par courriel à julien.brault@tc.tc

 

À propos de ce blogue

DE ZÉRO À UN MILLION est le blogue de Julien Brault, qui a fondé la start-up Hardbacon en juin 2016. L’ancien journaliste de Les Affaires relate ici chaque semaine comment il transforme une idée en entreprise. Dans ce blogue, Julien Brault dévoile notamment chaque semaine ses revenus. Une démarche sans précédent qui est cohérente avec les aspirations de Hardbacon, qui vise à aider les gens à investir intelligemment en faisant voler en éclat le tabou de l’argent. Ce blogue sera ainsi alimenté jusqu’à ce que Hardbacon, qui n’avait aucun revenu lors de la publication du premier billet, génère un million de dollars en revenu annuel.

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

Pourquoi ne télétravailleriez-vous pas... au soleil?

24/11/2020 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Rien de plus simple que de passer, de nos jours, du rêve à la réalité. Si, si... En voici la preuve!