La start-up de la semaine : Trouve Moi Un Pro

Publié le 29/05/2012 à 12:12, mis à jour le 04/06/2012 à 13:59

La start-up de la semaine : Trouve Moi Un Pro

Publié le 29/05/2012 à 12:12, mis à jour le 04/06/2012 à 13:59

 

BLOGUE. Lancé en avril dernier, TrouveMoiUnPro.ca propose de mettre en lien les consommateurs avec des entrepreneurs en construction.

L’entreprise co-fondée par Andrei Uglar et Éric Boily permet ainsi à quiconque a un projet de renovation d’obtenir trois soumissions différentes en moins de 24 heures. Durant le premier mois d’exploitation, les quatre employés Trouve Moi Un Pro ont traité une centaine de projets de rénovation.

La start-up a cela de particulier qu’elle utilise très peu les technologies pour accomplir sa mission. Ses utilisateurs peuvent d’ailleurs soumettre le projet de rénovation par l’entremise d’un formulaire en ligne, mais aussi, en appelant directement à un numéro sans frais.

Ce sont ensuite les employés de la start-up qui se chargent de trouver trois entrepreneurs compatibles avec les paramètres de chaque projet : « Pour l’instant, il n’y a rien d’automatisé, car nous sommes en train de développer notre réseau de contacts», explique le PDG de la start-up, Andrei Uglar.

L’entreprise répond à un réel besoin, puisqu’il n’est pas évident de trouver un plombier ou un installateur de plancher sur Internet. Néanmoins, sa principale qualité est probablement son principal défaut, puisque les entrepreneurs répondent généralement aux clients en les appelant : « Les entrepreneurs ne sont pas des gens qui ont tous des téléphones intelligents et ils veulent parler aux clients pour mieux définir les besoins», explique Andrei Uglar.

Les utilisateurs de TrouveMoiUnPro.ca doivent donc s’attendre à recevoir trois appels suite à leur demande en ligne. On est donc loin de l’expérience d’achat « sans friction » qu’on obtient en achetant sur Amazon, par exemple, mais c’est un début dans ce créneau particulier. 

Le modèle d’affaires de l’entreprise repose entièrement sur les commissions que payent les entrepreneurs au site pour les clients référés. Le service est par ailleurs entièrement gratuit pour les utilisateurs.

Le financement de la start-up est issu de ses deux co-fondateurs ainsi que de quatre anges financiers.


À propos de La start-up de la semaine :

Chaque semaine dans la mesure du possible, je présente sur ce blogue une start-up québécoise prometteuse. Vos suggestions sont les bienvenues et je vous invite à m’en faire sur Twitter, Google + ou directement par courriel à julien.brault@tc.tc

 

À propos de ce blogue

DE ZÉRO À UN MILLION est le blogue de Julien Brault, qui a fondé la start-up Hardbacon en juin 2016. L’ancien journaliste de Les Affaires relate ici chaque semaine comment il transforme une idée en entreprise. Dans ce blogue, Julien Brault dévoile notamment chaque semaine ses revenus. Une démarche sans précédent qui est cohérente avec les aspirations de Hardbacon, qui vise à aider les gens à investir intelligemment en faisant voler en éclat le tabou de l’argent. Ce blogue sera ainsi alimenté jusqu’à ce que Hardbacon, qui n’avait aucun revenu lors de la publication du premier billet, génère un million de dollars en revenu annuel.

Julien Brault

Blogues similaires

Les salutations de Jacques MĂ©nard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | RenĂ© VĂ©zina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane BĂ©rard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

Boostez votre productivité grâce à ces 3 trucs d'Elon Musk!

16/09/2019 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Le PDG de SpaceX et Tesla a concocté des astuces spéciales pour être hyper efficace au travail.