La montre québécoise Neptune Pine sera (enfin) commercialisée en juillet

Publié le 02/07/2014 à 14:23

La montre québécoise Neptune Pine sera (enfin) commercialisée en juillet

Publié le 02/07/2014 à 14:23

Simon Tian, pdg Neptune Computer, est soulagé d'avoir enfin obtenu la certification de la FCC, sans laquelle il ne pouvait pas commercialiser sa montre intelligente, [Photo : Julien Brault]

La montre intelligente Neptune Pine devrait être livrée d’ici la fin du mois de juillet. C’est donc avec six mois de retard, par rapport à la date de livraison annoncée, que ceux qui ont contribué à la campagne de financement de Neptune sur Kickstarter recevront leur gadget.

Le principal obstacle qui empêchait Neptune d’aller de l’avant était la Federal Communications Commission (FCC), qui tardait à donner sa bénédiction à la montre québécoise. Le fait que la Neptune Pine soit dotée d'une antenne cellulaire et qu’on peut la détacher de son bracelet la mettait dans une catégorie à part.

Comme la Neptune Pine pourra être placée sur un collier, par exemple, la FCC a jugé qu’elle devait se conformer à des standards uniques pour s’assurer qu’elle soit inoffensive pour la santé. Cette situation particulière a ralenti le processus de certification de manière considérable. Simon Tian, le pdg de Neptune Computer, a même dû se rendre à Washington pour négocier avec l’agence américaine.

Après des mois à faire face au mécontentement de ceux à qui il avait promis de livrer la marchandise en janvier, c’est avec soulagement que Simon Tian a appris que la Neptune Pine répondait finalement aux exigences de la FCC. « Depuis fin mars, je devais composer avec le stress et la pression constante des contributeurs qui publiaient des commentaires négatifs sur Kickstarter et sur Facebook, m’a confié Simon Tian. Là, on peut commencer à consacrer nos efforts à bâtir l’entreprise. On est en discussions avec les plus grands détaillants de partout dans le monde. »

Cette certification permettra également à Neptune Computer de commercialiser sa montre au Canada, puisque la certification de la FCC était la seule chose qui lui manquait pour obtenir le feu vert d’Industrie Canada. 

Neptune Computer devrait ainsi commencer à livrer sa production initiale de 2 500 montres dès la semaine prochaine. Selon Simon Tian, les contributeurs à la campagne Kickstarter et ceux qui ont pré-commandé la montre sur le site Web de l’entreprise peuvent s’attendre à recevoir leur montre durant la troisième semaine de juillet. Le grand public, pour sa part, devrait pouvoir commander la montre auprès de détaillants en ligne d’ici la fin du mois de juillet.

Au courant des six derniers mois, le créneau des montres intelligentes a beaucoup évolué. Plusieurs grands fabricants, dont Samsung, ont lancé des montres intelligentes, Google a lancé un système d’exploitation pour cette nouvelle catégorie d’appareils et les rumeurs veulent que l’iWatch d’Apple soit commercialisée dès septembre prochain.

Rien de cela ne décourage Simon Tian, qui considère que les efforts de marketing des grands fabricants ont familiarisé le grand public avec le concept de montre intelligente. Selon lui, la Neptune Pine est toujours aussi pertinente aujourd’hui qu’en janvier, puisqu’aucune des montres lancées entretemps ne permet de se passer d’un téléphone intelligent. Du reste, Neptune Computer planche déjà sur un produit de deuxième génération, sur lequel Simon Tian n’a rien voulu me dire, sinon qu’il sera révolutionnaire.

À propos de ce blogue

DE ZÉRO À UN MILLION est le blogue de Julien Brault, qui a fondé la start-up Hardbacon en juin 2016. L’ancien journaliste de Les Affaires relate ici chaque semaine comment il transforme une idée en entreprise. Dans ce blogue, Julien Brault dévoile notamment chaque semaine ses revenus. Une démarche sans précédent qui est cohérente avec les aspirations de Hardbacon, qui vise à aider les gens à investir intelligemment en faisant voler en éclat le tabou de l’argent. Ce blogue sera ainsi alimenté jusqu’à ce que Hardbacon, qui n’avait aucun revenu lors de la publication du premier billet, génère un million de dollars en revenu annuel.

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

Le moment parfait pour réinventer votre organisation?

25/05/2020 | Olivier Schmouker

BLOGUE. C'est que lorsqu'on change, on peut faire de merveilleuses découvertes, selon une étude de McKinsey & Company...