Founder Fuel : Epilogger s'envolera vers la Californie

Publié le 24/05/2012 à 14:37, mis à jour le 24/05/2012 à 16:48

Founder Fuel : Epilogger s'envolera vers la Californie

Publié le 24/05/2012 à 14:37, mis à jour le 24/05/2012 à 16:48

 

BLOGUE. Les entrepreneurs de la cohorte printanière de l’incubateur montréalais Founder Fuel ont eu l’occasion mercredi de présenter leur projet au Monument national. Les 11 équipes ayant complété le programme ont ainsi présenté leur start-up devant un public de 800 personnes, dont de nombreux investisseurs.

Les entreprises en démarrage incubées par Founder Fuel souhaitaient alors obtenir entre 250 000 $ et 500 000 $ de financement supplémentaire. Bien qu’ils étaient presque assurés d’obtenir la première tranche de 100 000$ auprès de la BDC, ils devaient s’en remettre à leur pouvoir de persuasion pour aller chercher le reste.

J’ai été impressionné par la qualité des présentations et chaque entreprise répondait à un besoin. Malgré tout, il va sans dire que ce n’est pas la majorité des entreprises de la cohorte qui auront du succès.

Avec cette réalité en tête et au risque de passer sous silence le prochain Instagram, je ne traiterai ici que d’Epilogger, qui m’a semblé être la start-up la plus prometteuse. D’ailleurs, elle fait partie des trois start-ups canadiennes qui ont été sélectionnées pour faire partie du Canadian Technology Accelerator, qui leur permettra de poursuivre leur travail durant trois mois dans la Silicon Valley.

La start-up Epilogger offre une interface Web permettant d’afficher durant un événement ce que son audience publie sur les médias sociaux. Le service se démarque des solutions concurrentes grâce aux pages d’évènements qu’elle permet de créer et qui demeurent en ligne une fois les événements terminés. Ainsi, en jetant un coup d’œil sur la page consacrée au Demo Day de Fouder Fuel, on constate que l’événement a généré 1084 micro-billets sur Twitter, 102 photos et 19 «check-in» sur Foursquare.

À propos de ce blogue

DE ZÉRO À UN MILLION est le blogue de Julien Brault, qui a fondé la start-up Hardbacon en juin 2016. L’ancien journaliste de Les Affaires relate ici chaque semaine comment il transforme une idée en entreprise. Dans ce blogue, Julien Brault dévoile notamment chaque semaine ses revenus. Une démarche sans précédent qui est cohérente avec les aspirations de Hardbacon, qui vise à aider les gens à investir intelligemment en faisant voler en éclat le tabou de l’argent. Ce blogue sera ainsi alimenté jusqu’à ce que Hardbacon, qui n’avait aucun revenu lors de la publication du premier billet, génère un million de dollars en revenu annuel.

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

COVID-19: le moral des Canadiens s'effondre!

03/04/2020 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Il n'a jamais été aussi bas, ces trois dernières années, selon une étude de Morneau Shepell...