Facebook ouvre un (très petit) bureau à Montréal

Publié le 10/07/2013 à 07:00, mis à jour le 10/07/2013 à 07:23

Facebook ouvre un (très petit) bureau à Montréal

Publié le 10/07/2013 à 07:00, mis à jour le 10/07/2013 à 07:23

[Photo : Bloomberg]

BLOGUE. Facebook a officiellement ouvert un bureau à Montréal mercredi matin. Il s’agit du troisième de l’entreprise à ouvrir ses portes au Canada.

Avec seulement deux employés, le bureau montréalais de Facebook est également le plus petit, puisque celui de Toronto compte près de 50 employés et celui de Vancouver, 150. 

Contrairement au bureau de Vancouver, où des postes d’ingénieurs ont été créées, le bureau de Montréal en sera essentiellement un de vendeurs. 

«La décision de s’établir a Montréal provient de la demande de nos partenaires, qu’il s’agisse de marques ou d’agences, qui voulaient qu’on soit là physiquement pour les supporter», explique Jordan Banks, directeur général de Facebook Canada.

Le mandat du bureau sera de supporter les clients de Facebook établis au Québec, mais aussi d’accompagner ceux du reste du Canada qui souhaitent rejoindre les utilisateurs québécois du réseau social.

Sylvain Martel, un ancien directeur de compte chez Mediacom Canada, et Damien Duprat, issu de Facebook France, sont les deux premiers employés du bureau. Aucun autre poste n’est ouvert pour l’instant au Québec, mais il va sans dire que les locaux de Facebook sur la rue University devraient éventuellement accueillir d’autres employés.

«On va laisser nos clients déterminer quels types de postes sont nécessaires et on embauchera en conséquence», explique Jordan Banks. Ceux qui souhaitent travailler pour Facebook peuvent surveiller cette page, où toutes les offres d’emploi de Facebook au Canada sont publiées.

À propos de ce blogue

DE ZÉRO À UN MILLION est le blogue de Julien Brault, qui a fondé la start-up Hardbacon en juin 2016. L’ancien journaliste de Les Affaires relate ici chaque semaine comment il transforme une idée en entreprise. Dans ce blogue, Julien Brault dévoile notamment chaque semaine ses revenus. Une démarche sans précédent qui est cohérente avec les aspirations de Hardbacon, qui vise à aider les gens à investir intelligemment en faisant voler en éclat le tabou de l’argent. Ce blogue sera ainsi alimenté jusqu’à ce que Hardbacon, qui n’avait aucun revenu lors de la publication du premier billet, génère un million de dollars en revenu annuel.

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

Comment éviter le burnout en télétravail?

BLOGUE. On vient de découvrir la face cachée du télétravail: le burnout. À présent, 1 télétravailleur sur 3 en souffre!