Facebook à la conquête des jeunes de moins de 13 ans

Publié le 10/04/2012 à 10:42, mis à jour le 12/04/2012 à 09:29

Facebook à la conquête des jeunes de moins de 13 ans

Publié le 10/04/2012 à 10:42, mis à jour le 12/04/2012 à 09:29

[Photo : Bloomberg]

 

BLOGUE. L’acquisition du service de partage de photos Instagram par Facebook au prix d’un milliard de dollars a frappé les esprits hier. Sur le plan financier, la transaction dépasse presque l’entendement, puisqu’Instagram n’a que 13 employés et ne réalise aucun revenu. Toutefois, sur le plan stratégique, la conquête des moins de 13 ans est fort probablement l’un des facteurs clefs ayant motivé la transaction.

Certes, Facebook pourra mettre à profit ses infrastructures pour héberger le service, qui tire parti des services d’informatique en nuages d’Amazon depuis ses débuts. Toutefois, Facebook n’est pas dans l’industrie de l’hébergement et cette éventuelle synergie ne peut en aucun cas expliquer une transaction d’un milliard de dollars. On peut aussi imaginer que Facebook intégrera les outils d’édition de photos (dont les populaires filtres) d’Instagram, mais il ne fait pas de doute que Facebook aurait pu développer de tels outils à l’interne à peu de frais.

En achetant Instagram, Facebook aura accès aux informations personnelles des 30 millions de membres d’Instagram et pourra ainsi servir des publicités à un nombre accru d’utilisateurs. Toutefois, comme Instragram sert surtout à partager des photos sur Facebook et Twitter, il faut garder en tête qu’une grande partie des membres d’Instragram sont déjà membres de Facebook.

[ Mise à jour : Contrairement à Facebook, Instagram, tout comme Twitter d’ailleurs, n'exclut pas les moins de 13 ans de son site. Bien que ses conditions d'utilisation précisent qu'il faut avoir 13 ans pour utiliser le service, Instagram attire un grand nombre d’utilisateurs de moins de 13 ans. En effet, il n'est pas nécessaire de préciser son âge pour s'inscrire à Instagram et rien indique que le service s'assure que ses membres ont plus de 13 ans. Pour sa part, Facebook exclurait quelque 20 000 membres par jour qui auraient mentis sur leurs âge pour créer leur profil. ]

Facebook, par ailleurs, ne peut pas abandonner l’âge minimum de 13 ans, puisque le réseau s’attirerait les foudres de l’opinion publique. Pire encore, d’éventuels cas de pédophiles utilisant le réseau pour entrer en contact avec des victimes, comme il y en eu sur MySpace, pourrait faire très mal au réseau, voire le conduire à sa perte.

Ainsi, Facebook a mis un milliard sur la table pour éviter d’être le réseau social d’une ou deux générations seulement. De plus, alors qu’environ un être humain sur 7 est membre du réseau sur la planète, ceux de moins de 13 ans constituent un marché non négligeable pour Facebook.

 

À propos de ce blogue

DE ZÉRO À UN MILLION est le blogue de Julien Brault, qui a fondé la start-up Hardbacon en juin 2016. L’ancien journaliste de Les Affaires relate ici chaque semaine comment il transforme une idée en entreprise. Dans ce blogue, Julien Brault dévoile notamment chaque semaine ses revenus. Une démarche sans précédent qui est cohérente avec les aspirations de Hardbacon, qui vise à aider les gens à investir intelligemment en faisant voler en éclat le tabou de l’argent. Ce blogue sera ainsi alimenté jusqu’à ce que Hardbacon, qui n’avait aucun revenu lors de la publication du premier billet, génère un million de dollars en revenu annuel.

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

Apprendre à tourner la page

Édition du 20 Janvier 2021 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. J’ ai une grande nouvelle que j’ai annoncée déjà il y a quelques jours sur notre site web.