Entrevue avec le co-fondateur d'Eventbrite Renaud Visage

Publié le 29/03/2012 à 11:58, mis à jour le 30/03/2012 à 11:54

Entrevue avec le co-fondateur d'Eventbrite Renaud Visage

Publié le 29/03/2012 à 11:58, mis à jour le 30/03/2012 à 11:54

[Photo : Eventbrite.ca]

BLOGUE. La plateforme de vente de billets Eventbrite a lancé ce matin une version francophone de son site canadien. En même temps, des versions française (Eventbrite.fr) et espagnole (Eventbrite.es) du site ont été dévoilées. Déjà très populaire auprès des organisateurs de conférences et d’événements, Eventbrite ne vise pas moins le marché de l’émission de billets dans son ensemble. Au Québec, c’est à Eventbrite qu’ont notamment recouru Cloud Robotics Hackathon Montréal et le Mondial de la bière pour vendre leurs billets. Alors à Paris pour procéder au lancement des deux nouvelles versions européennes du site, Renaud Visage, co-fondateur d’Eventbrite, a accepté de répondre à nos questions au téléphone.

 

Est-ce que le marché québécois est important pour Eventbrite ?

Le Canada représente pour nous le deuxième marché étranger en importante après l’Angleterre. Aussi, je pense que nous sommes moins fort au Québec qu’ailleurs au Canada, mais je crois que c’est avant tout une question de langue. Malgré cette barrière, plusieurs événements québécois ont déjà eu recours à Eventbrite.

Eventbrite, qui a vendu 50 millions de billets depuis sa fondation en 2006, a été un pionnier en matière d’intégration des médias sociaux. Est-ce c’est ce facteur qui explique cette croissance aussi rapide ?

C’est sûr que la montée en puissance des médias sociaux nous a servi. C’est en 2008 que nous avons remarqué pour la première fois l’influence de Facebook. Le site est apparu dans nos statistiques comme notre 10e plus importante source de trafic. Aujourd’hui, Facebook est notre première source de trafic devant Google. Il faut dire qu’il y a un effet de spirale, qui fait en sorte que chacun de nos clients a tendance à partager son achat avec son réseau, de manière à ne pas aller à l’événement seul. Ceux qui réservent un billet pour un spectacle de musique ont tendance à partager avec leurs amis sur Facebook et ceux qui réservent pour une conférence ont tendance à partager avec leurs contacts professionnels sur Linkedin. Par contre, lorsque nous avons mis à l’essai une intégration d’Eventbrite plus poussée à Facebook, les résultats se sont révélés décevants.

À propos de ce blogue

DE ZÉRO À UN MILLION est le blogue de Julien Brault, qui a fondé la start-up Hardbacon en juin 2016. L’ancien journaliste de Les Affaires relate ici chaque semaine comment il transforme une idée en entreprise. Dans ce blogue, Julien Brault dévoile notamment chaque semaine ses revenus. Une démarche sans précédent qui est cohérente avec les aspirations de Hardbacon, qui vise à aider les gens à investir intelligemment en faisant voler en éclat le tabou de l’argent. Ce blogue sera ainsi alimenté jusqu’à ce que Hardbacon, qui n’avait aucun revenu lors de la publication du premier billet, génère un million de dollars en revenu annuel.

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Le système fédéral de crédits compensatoires pour les GES est lancé

Selon les militants écologistes, tout cela n’est qu’un moyen de permettre aux industries de continuer de polluer.

Apprendre à tourner la page

Édition du 20 Janvier 2021 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. J’ ai une grande nouvelle que j’ai annoncée déjà il y a quelques jours sur notre site web.