Denis Coderre a tenté d’attirer Google Fiber à Montréal


Édition du 18 Octobre 2014

Denis Coderre a tenté d’attirer Google Fiber à Montréal


Édition du 18 Octobre 2014

[Photo : Bloomberg]

Le maire de Montréal, Denis Coderre, a tenté de convaincre Google d’implanter son service d’Internet à très haut débit à Montréal, nous a-t-il expliqué dans une grande entrevue au sujet des villes intelligentes. Déployé dans une poignée de villes américaines, Google Fiber offre à leurs résidents des forfaits très attrayants. Ils peuvent ainsi obtenir une connexion Internet de 5 mégaoctets par seconde gratuitement ou payer 70 $ par mois pour bénéficier d’une connexion à très haute vitesse atteignant 1 gigaoctet par seconde.

De passage dans la Silicon Valley le 1er octobre, le maire de Montréal en a profité pour renouer avec Patrick Pichette, le directeur des finances de Google, qu’il avait côtoyé à l’école secondaire. Il en a aussi profité pour vanter les mérites de Montréal auprès du conglomérat : « Je leur ai dit que Montréal était une porte d’entrée, que c’était l’Europe en Amérique. Que c’était un peu La Mecque du multimédia et des jeux vidéo. »

Après avoir précisé que Google Fiber n’était pour l’instant qu’aux États-Unis, Denis Coderre a expliqué qu’il serait intéressé par un tel service. « C’est sûr que je vois d’un bon œil un projet-pilote ou un partenariat. […] Barcelone l’a fait [en partenariat avec Telefonica], il y a plein de villes qui l’ont fait. Atlanta [où Google Fiber est présent], elle s’est remise sur pied avec ce genre de partenariat là. »

À propos de ce blogue

DE ZÉRO À UN MILLION est le blogue de Julien Brault, qui a fondé la start-up Hardbacon en juin 2016. L’ancien journaliste de Les Affaires relate ici chaque semaine comment il transforme une idée en entreprise. Dans ce blogue, Julien Brault dévoile notamment chaque semaine ses revenus. Une démarche sans précédent qui est cohérente avec les aspirations de Hardbacon, qui vise à aider les gens à investir intelligemment en faisant voler en éclat le tabou de l’argent. Ce blogue sera ainsi alimenté jusqu’à ce que Hardbacon, qui n’avait aucun revenu lors de la publication du premier billet, génère un million de dollars en revenu annuel.

Julien Brault

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

Comment être à l'aise pour négocier votre salaire?

20/02/2020 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Il existe une astuce simple et efficace pour aborder, sûr de soi, un sujet aussi sensible...