Demo Day d'InnoCité MTL: deux start-ups à surveiller

Publié le 02/12/2015 à 15:46

Demo Day d'InnoCité MTL: deux start-ups à surveiller

Publié le 02/12/2015 à 15:46

Ceux qui sont intéressés à poser leur candidature pour faire partie de la seconde cohorte d'InnoCité MTL ont jusqu'au 14 décembre pour le faire. [Photo : Julien Brault]

Les cinq premières start-ups d’InnoCité MTL ont eu l’occasion de présenter leur entreprise ce mercredi à l’Olympia, à Montréal. Le nouvel accélérateur spécialisé dans le créneau des villes intelligentes a fait front commun avec FounderFuel, en occupant la première partie d’un Demo Day à programme double. Les start-ups de la première cohorte de l’accélérateur ont ainsi eu la difficile tâche de briser la glace de ce qui commence à ressembler à un marathon de présentations de start-ups, considérant que les sept start-ups de FounderFuel présentent elles aussi ce mercredi et que celles d’Ecofuel présenteront ce jeudi lors de leur Demo Day.


Il est impossible d’évaluer la qualité intrinsèque d’une start-up en trois minutes, à plus forte raison lorsqu’elles évoluent dans un créneau aussi spécialisés que celui d’InnoCité MTL. Malgré tout, j’ai choisi de vous présenter ci-dessous les deux qui ont le plus retenu mon attention. 


1. Ubios


La start-up a conçu un système surfant sur la vague des maisons intelligentes (smart homes) pouvant prévenir les fuites d’eau. Son système est basé sur des capteurs de mouvements, grâce auquel Ubios peut couper l’eau courante des résidences lorsque ses occupants n’y sont pas. Apparemment, un système pourrait prévenir 80% des fuites d’eau, une des principales sources de réclamation auprès des compagnies d’assurance. Ubios a déployé sa technologie dans le cadre d’un projet pilote à Mont-Tremblant. La start-up cherche à obtenir un financement de 1,5 million de dollars. Fait surprenant, elle devrait être la première entreprise à faire une campagne de financement collaboratif en participation (equity crowdfunding) au Québec en janvier prochain.


2. Digital State


La start-up a l’ambition de bâtir une plateforme permettant aux gouvernements de proximité d’offrir des services en ligne à leurs citoyens. L’idée est de centraliser tous leurs services, du paiement d’une contravention au suivi d’une demande de licence pour un animal de compagnie en passant par le dépôt de plainte. Plutôt que de vendre la plateforme aux villes, Digital State veut l’offrir gratuitement, mais veut engranger une partie des paiements effectués par les citoyens par l’entremise de la plateforme. Cette dernière est déjà utilisée dans le cadre d’un projet pilote par deux villes, dont Montréal. Outre sa plateforme de services aux citoyens, Digital State a aussi l’ambition d’introduire une plateforme d’échanges permettant aux villes de différents pays de partager des services numériques. La start-up cherche à obtenir un financement d’un million de dollars.

À propos de ce blogue

DE ZÉRO À UN MILLION est le blogue de Julien Brault, qui a fondé la start-up Hardbacon en juin 2016. L’ancien journaliste de Les Affaires relate ici chaque semaine comment il transforme une idée en entreprise. Dans ce blogue, Julien Brault dévoile notamment chaque semaine ses revenus. Une démarche sans précédent qui est cohérente avec les aspirations de Hardbacon, qui vise à aider les gens à investir intelligemment en faisant voler en éclat le tabou de l’argent. Ce blogue sera ainsi alimenté jusqu’à ce que Hardbacon, qui n’avait aucun revenu lors de la publication du premier billet, génère un million de dollars en revenu annuel.

Julien Brault

Sur le même sujet

Le capital de risque au Québec: l'essor des fonds ultra-spécialisés

Édition du 22 Septembre 2018 | Alain McKenna

En 2018, la plupart des industries ont compris le rôle plus transformateur que perturbateur des start-up ...

Le capital-risque montréalais à la recherche de l'anti-Zuckerberg

Édition du 22 Septembre 2018 | Alain McKenna

Ce professeur qui rêve de se lancer en affaires, mais qui hésite ; ce vice-président qui a toujours les bonnes ...

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

La saga du pavillon ABN Amro, un modèle d'économie circulaire

10/12/2018 | Diane Bérard

BLOGUE. La ténacité d'un groupe d'employés d'ABN Amro a changé un projet traditionnel en projet d'économie circulaire.

Êtes-vous au bord du burn-out?

BLOGUE. Voici un moyen simple et précis de vous en faire une idée juste.