Comment acheter une fausse carte d’assurance maladie avec des bitcoins

Publié le 21/03/2013 à 12:26, mis à jour le 21/03/2013 à 15:20

Comment acheter une fausse carte d’assurance maladie avec des bitcoins

Publié le 21/03/2013 à 12:26, mis à jour le 21/03/2013 à 15:20

Le secret du succès de Silk Road : l’anonymat

L’impunité des acheteurs et des vendeurs qui transigent sur ces sites reposent sur deux piliers. Le premier, Tor, est un navigateur qui préserve l’anonymat de ses utilisateurs, tout en leur donnant accès des sites Web cachés. On peut le télécharger ici. Les boutiques comme Silk Road ne sont effet pas accessible à partir d’un navigateur traditionnel ; elles sont ce qu’on appelle des services cachés de Tor et n’utilisent pas de noms de domaines traditionnels, qui sont susceptibles d’être saisis. L'adresse de Silk Road, par exemple, est la suivante : silkroadvb5piz3r.onion

Le second pilier de l'impunité des acheteurs et des vendeurs de Silk Road, vous l’aurez compris, est la devise bitcoin. Décentralisée, la devise virtuelle est basée sur un registre, qui permet aux détenteurs de comptes bitcoin de transférer anonymement des fonds d’un compte à l’autre. Afin de brouiller les pistes, les acheteurs et vendeurs peuvent utiliser un nombre illimité de comptes bitcoin, et diviser chacune de leurs transactions en plusieurs micro-transactions.

Plusieurs bureaux de change en lignes et plateformes d'échange permettent d’échanger des devises nationales contre des bitcoins. La plus importante plateforme au monde, qui est basée au Japon, est Mt.Gox. Au Canada, mentionnons VirtEx, qui accepte notamment Interac et les dépôts en liquide effectués dans des succursales des principales banques canadiennes.

Malgré son rôle dans l’émergence des boutiques en ligne de produits et services illégaux, il faut garder en tête que le bitcoin n’est qu’une devise. Après tout, s’il fallait bannir une devise parce qu’elle facilite les transactions illégales, le papier-monnaie serait condamné. En effet, une étude a démontré que 90 % des billets de 20 dollars américains présentaient des traces de cocaine.

À propos de ce blogue

DE ZÉRO À UN MILLION est le blogue de Julien Brault, qui a fondé la start-up Hardbacon en juin 2016. L’ancien journaliste de Les Affaires relate ici chaque semaine comment il transforme une idée en entreprise. Dans ce blogue, Julien Brault dévoile notamment chaque semaine ses revenus. Une démarche sans précédent qui est cohérente avec les aspirations de Hardbacon, qui vise à aider les gens à investir intelligemment en faisant voler en éclat le tabou de l’argent. Ce blogue sera ainsi alimenté jusqu’à ce que Hardbacon, qui n’avait aucun revenu lors de la publication du premier billet, génère un million de dollars en revenu annuel.

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Le système fédéral de crédits compensatoires pour les GES est lancé

Selon les militants écologistes, tout cela n’est qu’un moyen de permettre aux industries de continuer de polluer.

Apprendre à tourner la page

Édition du 20 Janvier 2021 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. J’ ai une grande nouvelle que j’ai annoncée déjà il y a quelques jours sur notre site web.