Cinq pistes pour révolutionner le financement des technos au Canada

Publié le 15/06/2012 à 12:34, mis à jour le 15/06/2012 à 14:18

Cinq pistes pour révolutionner le financement des technos au Canada

Publié le 15/06/2012 à 12:34, mis à jour le 15/06/2012 à 14:18

[Photo : courtoisie]

BLOGUE. La bourse canadienne Alpha a dévoilé jeudi un « Livre blanc » renfermant plusieurs pistes pour faciliter le financement du secteur des TI au Canada. Le document s’articule autour de cinq propositions principales qui rivalisent d’ambition entre elles. La légalisation mur à mur du crowdfunding, la création d’un marché secondaire comme SecondMarket et une bourse techno sont entre autres au programme.

1. La bourse Alpha veut devenir le Nasdaq du Nord

Le document de la bourse Alpha se penche sur le Nasdaq, la bourse américaine où la plupart des géants technos sont inscrits, de Google à Facebook en passant par Amazon. Pour justifier le besoin d’une bourse canadienne à saveur techno, la bourse Alpha invoque le cas de l’éditeur de logiciel canadien Open Text, qui a fait son introduction en bourse au Nasdaq plutôt qu’au TSX.

Plus concrètement, le document fait valoir qu’une bourse spécialisée est mieux placée pour comprendre les besoins particuliers des entreprises technologiques. De plus, le document explique qu’au Canada, le manque de liquidité des titres technologiques est un frein à leur croissance. Par conséquent, une bourse technologique pourrait mettre en place une technologie de maintien de marché de manière à favoriser une liquidité accrue.

Et qui serait cet éventuel Nasdaq canadien ? Vous l’avez deviné; il s’agit de la bourse Alpha, qui se considère comme la bourse canadienne comprenant le mieux les technos.

À propos de ce blogue

DE ZÉRO À UN MILLION est le blogue de Julien Brault, qui a fondé la start-up Hardbacon en juin 2016. L’ancien journaliste de Les Affaires relate ici chaque semaine comment il transforme une idée en entreprise. Dans ce blogue, Julien Brault dévoile notamment chaque semaine ses revenus. Une démarche sans précédent qui est cohérente avec les aspirations de Hardbacon, qui vise à aider les gens à investir intelligemment en faisant voler en éclat le tabou de l’argent. Ce blogue sera ainsi alimenté jusqu’à ce que Hardbacon, qui n’avait aucun revenu lors de la publication du premier billet, génère un million de dollars en revenu annuel.

Julien Brault

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

5 trucs ultra simples pour gagner en empathie

16/10/2019 | Olivier Schmouker

BLOGUE. C'est que l'empathie est devenue un incontournable au travail – pour négocier, pour résoudre un conflit, etc.