Titres à surveiller: Sirius, Power Corp. et Fortress

Publié le 18/12/2013 à 08:57

Titres à surveiller: Sirius, Power Corp. et Fortress

Publié le 18/12/2013 à 08:57

Par François Pouliot

Que faire avec les titres de Sirius XM Canada, Power Corp. et Fortress? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note : l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

Sirius XM Canada (XSR, 9,99$) : amorce de suivi

BMO Marchés des capitaux amorce le suivi avec une recommandation «performance de marché».

La société est le fournisseur exclusif de radio par satellite au Canada.

Tim Casey note qu’un véhicule sur quatre en circulation sur les routes canadiennes est aujourd’hui doté d’équipements pour la radio satellite et que près de 60% des nouveaux véhicules vendus sont en mesure d’offrir le service.

L’analyste s’attend à ce que le nombre de véhicules permettant la radio satellite double au cours des cinq prochaines années. Il note que sur deux ans, le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements (BAIIA) devrait connaître une croissance dans une fourchette à deux chiffres et que le bénéfice par action devrait avancer de 2,5 fois.

SUIVRE SUR TWITTER: F_POULIOT

L’anticipation de bénéfice 2014 (août) est à 0,17$ par action, celle 2015 à 0,25$.

Monsieur Casey souligne que le dividende de 0,42$ par action offre un rendement de 4,2%. Il précise cependant que le titre se négocie à 59 fois le bénéfice 2014, 16 fois son BAIIA et 20 fois les flux de trésorerie.

La cible est à 10,50$.


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

S&P et Fitch décotent Bombardier

Deux agences de crédit soutiennent que le redressement de Bombardier est plus incertain que jamais.

Bourse: trop tôt pour parler d'un rebond durable, dit Luc Girard

BALADO. Les indices se maintiennent au-dessus des creux du 23 mars, mais il est trop tôt pour parler de rebond durable.

Le dividende n'est pas une bouée de sauvetage

BLOGUE INVITÉ. Vous pourriez obtenir quelque chose qui pourrait ne pas être là lorsque la crise sera passée.