Busbud se contente d'un petit million en capital de risque afin de rester à Montréal

Publié le 29/05/2013 à 09:36, mis à jour le 29/05/2013 à 11:34

Busbud se contente d'un petit million en capital de risque afin de rester à Montréal

Publié le 29/05/2013 à 09:36, mis à jour le 29/05/2013 à 11:34

[Photo : capture d'écran]

BLOGUE. La start-up québécoise Busbud, qui se présente comme le Kayak des autocars, a obtenu un financement en capital de risque d’un million de dollars. Cette première ronde de financement, dirigée par les fonds montréalais iNovia et Real Ventures, permettra à l’entreprise de 16 employés d’accélérer son expansion.


L’entreprise, dont le financement provenait jusqu’alors de ses trois fondateurs et de leurs proches, affiche déjà les horaires et les prix des billets de compagnies d’autocars desservant pas moins de 4379 villes réparties dans 66 pays. Ses utilisateurs peuvent consulter cette information à partir de son site Web ou encore de son application iPhone, que j'avais évalué en janvier dernier. Busbud permet également d’acheter des billets d’autocars auprès d’un certain nombre de compagnies, dont Orléans Express au Québec.


Bien que les autocars constituent un moyen de transport moins glamour que les limousines, les taxis et les avions, il s’agit d’une industrie en santé, qui a la particularité d'être fragmentée entre plusieurs joueurs en retard sur le plan technologique. De plus, alors qu’il existe des dizaines de start-ups misant sur les moyens de transport cités ci-dessus, Busbud est étonnamment la seule start-up qui vise le créneau des autocars à l’échelle mondiale.


En d’autres mots, Busbud semble être au bon endroit au bon moment et dispose déjà d’une longueur d’avance difficile à combler pour tout nouvel entrant. Aussi, ce n’est pas étonnant que plusieurs fonds aient courtisé la start-up. Louis-Philippe Maurice, son pdg, me confiait d’ailleurs qu’il aurait sans doute pu obtenir trois millions de financement, puisque plusieurs autres fonds étaient intéressés, mais qu’il ne voulait pas déménager aux États-Unis.


Même s’il ne m’a pas donné de nom, plusieurs fonds de la région de Boston, où on retrouve une grappe d’entreprises technos spécialisées dans le voyage, nous viennent en tête. La start-up québécoise Hopper y avait d’ailleurs déménagé ses pénates après avoir finalisé une ronde de financement de 12 millions l’année dernière.


Malgré son choix de rester à Montréal, Busbud a néanmoins réussi à emmener à bord des actionnaires ayant une expertise dans le domaine. Le Québécois Joe Poulin, pdg de Luxury Retreats, et l’Américain Peter Kern, associé chez InterMedia Partners et membre du conseil d’administration d’Expedia, ont également participé à la ronde de financement.

À propos de ce blogue

DE ZÉRO À UN MILLION est le blogue de Julien Brault, qui a fondé la start-up Hardbacon en juin 2016. L’ancien journaliste de Les Affaires relate ici chaque semaine comment il transforme une idée en entreprise. Dans ce blogue, Julien Brault dévoile notamment chaque semaine ses revenus. Une démarche sans précédent qui est cohérente avec les aspirations de Hardbacon, qui vise à aider les gens à investir intelligemment en faisant voler en éclat le tabou de l’argent. Ce blogue sera ainsi alimenté jusqu’à ce que Hardbacon, qui n’avait aucun revenu lors de la publication du premier billet, génère un million de dollars en revenu annuel.

Julien Brault

Sur le même sujet

Dans la techno, les femmes ont levé davantage de fonds en 2018

08/03/2019 | AFP

«La proportion du montant global levé par des femmes en 2018 progresse.»

Les petites minières ont survécu aux turbulences financières

BLOGUE INVITÉ. Des prix aux bilans, tous les indicateurs sont positifs après des années de vaches maigres.

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Débat: les sables bitumineux, un investissement vert?

25/04/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. Le panel «L'avenir de la finance durable au Canada» a soulevé plusieurs questions. Je les dépose pour réflexion.

Gagnez en leadership grâce au cardinal Mazarin!

23/04/2019 | Olivier Schmouker

BLOGUE. C'est qu'il savait, entre autres, comment déléguer subtilement et comment agir selon une méthode rigoureuse...