Appeler un taxi avec une app n'aura jamais été aussi facile

Publié le 14/06/2012 à 12:46, mis à jour le 14/06/2012 à 16:51

Appeler un taxi avec une app n'aura jamais été aussi facile

Publié le 14/06/2012 à 12:46, mis à jour le 14/06/2012 à 16:51

BLOGUE. L’application TagTaxi, dont j’ai traité du modèle d’affaires lors de son lancement, est très pratique. Elle permet de faire venir un taxi de Taxi Coop à Montréal en quelques clics et, malgré des ratés la première fois que j’y ai eu recours, je considère que l’application est très pratique.

L’application Tag Taxi est encore en rodage. Aussi, la première fois que je l’ai essayé, l’application s’est refermée après que j’aie choisi l’une des adresses proposées, tirées des données de Google Maps et de Foursquare. Le problème persistant, j’ai pris un taxi stationné à quelques pas de moi. Il faut dire que j’avais téléchargé l’application le jour de son lancement et que je ne l’avais pas mise à jour depuis. Après avoir mis à jour l’application, le problème technique est disparu.

La seconde fois que j’ai utilisé Tag Taxi, quelques clics ont suffi à «appeler un taxi» et à choisir une adresse et un mode de paiement. J’étais alors sur la rue Mont-Royal, qui était fermée à la circulation durant la braderie qui s’y déroulait. Aussi, en suivant le taxi sur mon iPhone, je l’ai vu s’arrêter devant la rue Mont-Royal, puis faire un détour pour se rapprocher de l’adresse où je me trouvais. En effet, une fois la demande de taxi effectuée, on peut observer les mouvements du taxi qui nous est attribué sur une carte Google. Finalement, il est arrivé à un pâté de maison de là où je me trouvais et, sachant que c’était mon taxi, je l’ai rejoint aussitôt.

Le chauffeur de taxi, quant à lui, avait devant lui une tablette numérique affichant l’adresse de cueillette et mon prénom. Il m’a expliqué que ce système, qui élimine presque tout contact entre les chauffeurs et le répartiteur, lui fait gagner du temps.

La flotte de Taxi Coop n’est pas la seule à avoir intégré une telle technologie. À Montréal, la pionnière en la matière est Taxi Diamond, dont les taxis peuvent être appelés à l’aide de son application éponyme, qui se décline en versions iOs et Android. Je ne l’ai pas testé, mais il semble qu’elle fonctionne elle aussi très bien. En effet, Taxi Diamond a annoncé aujourd’hui que son application avait maintenant franchi la barre des 10 000 utilisateurs.

 

À propos de ce blogue

DE ZÉRO À UN MILLION est le blogue de Julien Brault, qui a fondé la start-up Hardbacon en juin 2016. L’ancien journaliste de Les Affaires relate ici chaque semaine comment il transforme une idée en entreprise. Dans ce blogue, Julien Brault dévoile notamment chaque semaine ses revenus. Une démarche sans précédent qui est cohérente avec les aspirations de Hardbacon, qui vise à aider les gens à investir intelligemment en faisant voler en éclat le tabou de l’argent. Ce blogue sera ainsi alimenté jusqu’à ce que Hardbacon, qui n’avait aucun revenu lors de la publication du premier billet, génère un million de dollars en revenu annuel.

Julien Brault

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

5 trucs ultra simples pour gagner en empathie

16/10/2019 | Olivier Schmouker

BLOGUE. C'est que l'empathie est devenue un incontournable au travail – pour négocier, pour résoudre un conflit, etc.